Depuis la rentrée 2010, le lycée général et technologique vit une assez profonde réforme. Cela se met en place progressivement : une nouvelle classe de seconde générale et technologique a été mise en place à la rentrée 2010, de nouvelles classes de première à la rentrée 2011, les nouvelles terminales en septembre 2012, et un nouveau baccalauréat sera inauguré pour les épreuves de 2013. Voilà pour le calendrier.

La classe de seconde générale et technologique est qualifiée de “classe d’exploration”. Cela signifie que ça n’est qu’en fin de cette année scolaire que vous aurez à choisir votre futur bac. En d’autres termes, vous disposez d’une année scolaire (moins en réalité puisque vos voeux provisoires devront être exprimés en vue du conseil de classe du deuxième trimestre), pour décider de votre réponse à deux questions complémentaires qui vous seront immanquablement posées, et auxquelles vous serez obligé de répondre : quel bac allez-vous préparer? De quel profil allez vous vous doter sur le parcours première-terminale ?

1) Quel baccalauréat ?

Face à vous neuf filières conduisant en deux ans (première puis terminale) à un baccalauréat. Lequel pour vous ? C’est le premier choix que vous devrez faire, le plus important pour la poursuite des études dans l’enseignement supérieur. Notons, avant d’aller plus loin, que les intitulés de ces diverses filières restent inchangés dans le lycée réformé. Ce sont les contenus (liste des enseignements, des spécialités pour chaque filière, des grilles horaires …) qui sont profondément modifiés.

Trois baccalauréats généraux sont à votre portée : économique et social (ES), littéraire (L) et scientifique (S).

La filière ES est faite pour des élèves ayant du goût pour les questions d’actualité économique, politique et sociale, à l’aise en expression écrite (l’exercice roi de cette filière est la dissertation) et orale, aimant les débats, correctement dotés en langues vivantes et en mathématiques. On demande à ces élèves d’être porteurs d’esprit d’analyse, de méthode aussi. Bon à savoir : les élèves de ES sont fréquemment amenés à travailler sur des supports documentaires (presse, émissions de télévision ou radio, Internet …). Il est favorable, pour une telle orientation, d’avoir en seconde suivi l’enseignement optionnel d’exploration de “sciences économiques et sociales”. Mais rassurez vous si tel n’est pas le cas : rien n’interdit de solliciter une telle orientation si on n’a pas fait un tel choix.

Après le bac, 95% de ces élèves font des études supérieures, principalement à l’université (droit, économie-gestion, langues vivantes, administration économique et sociale, sociologie, histoire, psychologie …), mais aussi en classes préparatoires aux grandes écoles (secteurs économique et littéraire), en grandes écoles à recrutement niveau bac (Instituts d’études politiques, écoles de commerce et management des entreprises …), en Instituts universitaires de technologie (filières tertiaires : gestion, commerce, communication, carrières sociales, carrières juridiques, etc.), en sections de technicien supérieur (en vue de se doter de BTS des secteurs commerce/vente, comptabilité/gestion, tourisme et loisirs, communication, secrétariat, etc.), ou encore dans des écoles spécialisées (de commerce, comptabilité, secrétariat, tourisme, hôtellerie, sociales, paramédicales, d’éducation, administratives …).

En 2011, 20% des élèves de seconde générale et technologique sont entrés en première ES.

La filière L est plutôt faite pour des élèves ayant le goût de la lecture, dotés d’une solide aptitude à la dissertation, d’une bonne capacité de communication écrite et orale, solides en langues (vivantes et/ou classiques), et pour les futurs “artistes”, l’envie de cultiver un talent dans un des domaines suivants : arts plastiques, musique, théâtre, cinéma-audiovisuel, histoire des arts, danse, arts du cirque, etc.

Bon à savoir : la réforme du lycée recentre la filière L vers ses fondamentaux en langues (tout particulièrement en langues étrangères).

Si, en sortant de troisième, vous êtes d’ores et déjà déterminé à opter en fin de seconde pour une orientation vers une première L, sachez que vous aurez avantage à opter pour l’enseignement d’exploration de “littérature et société” (ou “création et activités artistiques” si vous vous préparez à entrer en “L-arts”, et dans ce dernier cas, n’oubliez pas les options facultatives artistiques).

Après ce baccalauréat, 99% des élèves entrent dans l’enseignement supérieur. Ils le font principalement à l’université (en lettres modernes, histoire, langues vivantes, psychologie, droit …), mais aussi en classes préparatoires aux grandes écoles (littéraires surtout), dans certaines grandes écoles à recrutement niveau bac (Instituts d’études politiques, écoles de tourisme, de communication, etc.). Une minorité d’entre eux entre dans des filières professionnelles courtes (BTS , IUT ou écoles spécialisées de secteurs tourisme, commerce, secrétariat, communication, carrières sociales, juridiques, etc).

En 2011, 10% des élèves de seconde générale et technologique sont entrés en première L.

 – La filière S est évidemment recommandée aux élèves ayant de bonnes aptitudes dans les sciences et les mathématiques. Mais attention : cela ne suffit pas. Les enseignements littéraires, de langues vivantes, d’histoire-géographie, de philosophie en terminale … y comptent également pour beaucoup. Sachez que les enseignemens scientifiques et mathématiques y sont abordés de façon principalement abstraite.

Bon à savoir : dans le cadre de la réforme du lycée, la filière S est recentrée vers ses fondamentaux scientifiques et mathématiques. Ainsi s’explique par exemple que l’enseignement obligatoire d’histoire-géographie ne soit plus présent dans la grille horaire de classe terminale (il y devient optionnel facultatif à horaire léger). Concrètement, cela veut dire que les élèves qui opteront pour cette voie d’études pourront moins  qu’auparavant compenser d’éventuelles lacunes en sciences et mathématiques par de bons résultats dans des disciplines plus littéraires. Le but est de conduire une plus grande proportion de bacheliers S à faire ensuite des études supérieures scientifiques (rappelons qu’à l’issue de l’ancien bac S, près d’un élève sur deux optait pour une filière supérieure non scientifique, ce qui est désormais considéré comme étant une anomalie qu’il convient de corriger).

Si vous êtes déterminé à demander votre orientation vers une première S à l’issue de la classe de seconde, vous aurez avantage à avoir choisi l’enseignement d’exploration de “méthodes et pratiques scientifiques”. Sachez cependant que rien n’interdit de faire un tel choix si on a suivi d’autres enseignements optionnels d’exploration.

Après le bac S, la quasi totalité de ces bacheliers passent dans l’enseignement supérieur. La majorité d’entre eux entrent en première année d’université (principalement en premier cycle santé, mathématiques, sciences de la matière, sciences de la vie, sciences de la Terre et de l’Univers, sciences de l’ingénieur, sciences et techniques des activités physiques et sportives, mais aussi en économie-gestion, droit, psychologie …), près de 20% d’entre eux entrent en classes préparatoires aux grandes écoles (de toutes sortes : scientifiques, économiques, littéraires), 18% parviennent à se faire admettre en institut universitaire de technologie ou en section de technicien supérieur, pour y préparer des diplômes des secteurs industiel, biologie, comptabilité/gestion, commerce… Nombre d’entre eux parviennent à entrer dans des grandes écoles à recrutement niveau bac (d’ingénieurs, de commerce et management des entreprises, instituts d’études politiques …) ou des écoles spécialisés (notamment paramédicales, mais aussi sociales, de commerce, administratives…).

En 2012, 32% des élèves de seconde générale et technologique sont entrés en première S.

Bon à savoir : les élèves qui entreront en première géérale (ES, S ou L) à compter de la rentrée 2011, y trouveront un tronc commun élargi à 60% du volume global (contre 40% seulement dans l’ancien lycée). Ainsi, près des deux tiers des enseignements (en lettres, langues, histoire-géographie, EPS (éducation physique et sportive), ECJS (éducation civique, juridique et sociale), TPE (travaux personnels encadrés), accompagnement personnalisé… seront strictement identiques dans les trois classes de premières générales. Cela a été fait afin de faciliter les éventuelles réorientations en cours ou en fin d’année de première.

Six baccalauréats technologiques sont également proposés à l’issue de la classe de seconde générale et technologique : les baccalauréats STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), STL (sciences et technologies des laboratoires), ST2S (sciences et technologies de la santé et du social) et STD2A (sciences et technolgies du design et des arts appliqués).

Notez que la réforme du lycée amplifie une évolution amorcée progressivement depuis plusieurs années, qui consiste à faire des filières technologiques des voies d’études de moins en moins “techniques”, de plus en plus “polyvalentes”, et même “généralistes”. C’est un point de différenciation très important par rapport aux filières des lycées professionnels qui préparent fondamentalement à l’emploi, alors que la quasi totalité des bacheliers technologiques sont destinés à faire des études supérieures, professionnelles, courtes pour la plupart, longues pour une minorité de plus en plus significative.

 – La filière STAV (“sciences et technologies de l’agronomie et du vivant”) n’est proposée que dans les lycées agricoles. Pour une telle orientation, il est fortement recommandé d’avoir, en seconde, pris l’option d’ enseignement d’exploration d’ “écologie-agronomie-territoire et développement durable”, qui n’est proposée que dans les lycées agricoles. Pour une telle vocation, il est donc quasiment nécessaire de se décider dès la sortie de la classe de troisième.

Un bac pour les mordus de la nature, ayant du goût pour les sciences biologiques, les problèmes écologiques et d’environnement, attirés par le milieu agricole, ayant envie d’étudier et de travailler ensuite au grand air … Notez que cette formation impose huit semaines de stages en milieu professionnel, qu’on vous y propose une forte proportion d’enseignements en travaux pratiques ou dirigés, que l’évaluation par le contrôle en cours de formation y est fortement développée, y compris pour la délivrance du baccalauréat.

Bon à avoir : la filière STAV ayant été récemment rénovée, il a été décidé provisoirement de ne pas la réformer à nouveau, du moins à court terme. Les classes de première STAV (rentrée 2011) et terminale (rentrée 2012) seront donc les mêmes qu’auparavant.

Après le bac, une forte majorité de ces élèves prolongent leurs études dans le supérieur. Ils le font principalement en vue de préparer des BTS agricoles ou des BTS de l’Education nationale. On en retrouve en IUT (génie biologique principalement),  à l’université (pour une petite minorité, principalement en sciences de la vie), mais aussi, pour une minorité, dans des classes préparatoires aux grandes écoles d’ingénieurs agricoles, agroalimentaires, agronomiques, ou dans de telles grandes écoles mais à recrutement niveau bac. On remarque l’importance du choix des formations par l’alternance chez ce type de bacheliers.

La filière STMG (“sciences et technologies du management et de la gestion”) est venue récemment remplacer l’ancienne filière STG . En gros, nous dirons que cette rénovation visait d’une part à renforcer la dimension “généraliste” de cette voie d’études, et d’autre part à adapter les enseignements technologiques aux besoins actuels du marché de l’emploi, vers lequel ces élèves se dirigeront après des études supérieures. Notons que  ce n’est qu’à la rentrée 2012 qu’a été mise en place la nouvelle classede première STMG, et en 2013 les nouvelles terminales STMG. Pour un élève qui, en entrant en seconde, est décidé à choisir ensuite une première STMG, il est recommandé d’opter pour l’enseignement d’exploration de PFEG (“principes fondamentaux de l’économie et de la gestion”), mais rien n’interdit une telle orientation pour un élève qui aurait préféré choisir l’enseignement d’exploration de “sciences économiques et sociales” (et vice versa). Bon à savoir : rien n’interdit de choisir ces deux enseignements économiques durant l’année de seconde générale et technologique.

En sortant de première STMG, les élèves ont le choix entre quatre terminales, ayant un même tronc commun, mais se différenciant par l’existence d’un module spécialisé d’enseignement technologique entre lesquels il faut choisir : “gestion et finance”, “mercatique”, “ressources humaines et communication” ou “système d’information etd e gestion”.

Cette filière d’études est plus particulièrement conseillée aux élèves qui ont envie de faire des études secondaires économiques concrètes (découverte des rouages de l’entreprise) mais non professionnalisées, sont attirés par les technologies modernes de communication, mais aussi, sont porteurs de solides bases générales (la majeure partie des enseignements est composée de disciplines générales). Bon à savoir : l’enseignement des mathématiques, obligatoire, n’a rien de théorique.

Après le bac, une large majorité de ces élèves (80%) opte pour la prolongation des études dans l’enseignement supérieur. Très majoritairement (près de 60%), ils se retrouvent dans des filières professionnelles courtes (principalement dans des préparations aux divers BTS tertiaires, mais aussi en IUT (sections tertiaires), et dans nombres d’écoles spécialisées tertiaires. Près d’un quart d’entre eux optent pour l’université (ils entrent principalement en première année de droit, administration économique et sociale, économie-gestion, mais aussi en langues, sciences humaines et sociales …), avec des taux d’échec importants. Enfin, une toute petite minorité (3%), parvient à intégrer une classe préparatoire économique et commerciale réservée aux bacheliers STG, ou à entrer dans une grande école (de commerce, gestion, tourisme, immobilier, transport et logistique, communication, etc.) à recrutement niveau bac. Bon à savoir : une assez importante proportion de bacheliers STMG opte pour une préparation d’un diplôme de l’enseignement supérieur professionnel par l’alternance (par contrat d’apprentissage ou de professionnalisation).

En 2011, 13% des élèves de seconde sont entrés en première STG.

La filière STI2D (“sciences et technologies de l’industrie et du développement durable”) est faite pour des élèves qui aiment manipuler des objets, les démonter et remonter, sont bricoleurs, organisés et méthodiques. Il convient en outre d’être très attiré par les technologies modernes, et d’avoir une bonne base générale en mathématiques, physique et chimie, mais aussi en lettres, en langues…  Les élèves qui, en entrant en classe de seconde, sont déjà déterminés à opter ensuite pour une filière STI, sont incités à opter pour l’ enseignement d’exploration  de “création et innovation technologiques”. Rien cependant n’interdit de demander à entrer dans l’une des quatre spécialités de première du nouveau bac STI2D qui a ouvert à la rentrée 2011 (“innovation technologique et éco-conception”, “système d’information et numérique”, “énergie et environnement” et “architecture et construction”), quels que soient les enseignements d’exploration suivis en seconde.

Après le bac STI2D, comme pour tous les bacheliers technologiques, la majeure partie entre dans l’enseignement supérieur. La demande très largement majoritaire (80 %) est de se faire admettre dans une filière professionnelle courte (IUT, BTS, écoles spécialisées, principalement du secteur industriel ou des métiers d’art). Une minorité (8%) opte pour l’entrée en université (en sciences de l’ingénieur, sciences de la matière, voire mathématiques), ou parvient à se faire admettre en grande école (d’ingénieurs principalement) à recrutement niveau bac, ou dans une classe préparatoire aux grandes écoles d’ingénieurs réservée aux bacheliers STI2D. Près de 12% d’entre eux optent pour la préparation d’un diplôme de l’enseignement supérieur professionnel par l’alternance (par contrat d’apprentissage ou de professionnalisation).

En 2011, 6% des élèves de seconde générale et technologique sont entrés en première STI.

 – La filière STL (“sciences et technologies des laboratoires”) est faite pour les élèves qui sont attirés par les travaux en laboratoire, qui aiment procéder à des manipulations et des analyses de produits biologiques, chimiques, physiques … Attention : cette filière comprend une forte dose d’enseignements scientifiques divers, et une forte proportion d’enseignements généraux. Si, en entrant en seconde, vous êtes déterminé à choisir cette voie d’études secondaires, vous avez intérêt à opter pour l’enseignement d’exploration de “sciences et laboratoire”. Mais comme pour la plupart des autres filières technologiques, rien n’interdit de demander à entrer dans l’une des deux spécialités du bac STL qui ont vu le jour à la rentrée 2011 (“biotechnologies” ou “sciences physiques et chimiques en laboratoire”), indépendemment des choix d’enseignements d’exploration faits en seconde.

Après le bac STL, une majorité de ces bacheliers se dirige vers les BTS, DUT ou écoles spécialisées correspondant à leur secteur technologique (biotechnologie, génie biologique, chimiste, analyses médicales, laborantin, etc.). Une minorité de bons élèves frappe à la porte des écoles paramédicales, ou de certaines classes préparatoires acceptant la candidature de cette catégorie de bacheliers. Une petite minorité entre en première année d’université (principalement en sciences de la vie, voire en premier cyle des études de santé).

En 2011, un pour cent seulement des élèves de seconde générale et technologique sont entrés en première STL.

La filière ST2S (“sciences et technologies de la santé et du social”) est venue récemment remplacer et rénover l’ancienne filière SMS. à la rentrée 2012 en première, et donc à la rentrée 2013 pour les nouvelles classes terminales ST2S.

Pour les élèves sortant de troisième, déterminés à demander la première ST2S à l’issue de la classe de seconde, il est recommandé d’opter pour l’enseignement d’exploration de “santé et social”. Toutefois, rien n’interdit de demander une telle orientation indépendemment du fait d’avoir choisi une telle option.

Cette voie d’études secondaires devrait plus particulièrement intéresser des élèves attirés par la perspective de pouvoir exercer, après des études supérieures complémentaires, dans le secteur paramédical et social. Notez bien l’importance des enseignements scientifiques généraux. Une bonne capacité de communication, un goût prononcé pour les relations humaines, une forte envie d’aider les autres, sont des traits de caractère favorables. Priorité d’accès pour les élèves qui, en seconde, ont suivi l’ enseignement optionnel de sciences médico-sociales.

Après le bac, une large majorité de ces élèves frappe à la porte des écoles paramédicales et sociales, des BTS “services et prestations des secteurs sanitaire et social” ou “économie sociale et familiale”, de la filière “carrières sociales” des IUT, voire tente sa chance en premier cycle universitaire de sciences de la vie, de psychologie ou de santé.

En 2011, 3% des élèves de seconde générale et technologique sont entrés en première ST2S.

La filière STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués) est l’une de celle qui, dans le cadre de la réforme du lycée général et technologique, est le plus fortement modifiée par rapport à celle qui lui pré existait jusque là (l’ex filière “arts appliqués”). Objectf : renforcer le potentel de ces élèves en vue de leur admission et réussite dans les filières supérieures préparatoires aux métiers d’arts (BTS et écoles d’arts de toutes sortes). Notons à ce sujet que les bacheliers STD2A sont les seuls à pouvoir se porter candidats pour une admission directe en première année de ces formations très recherchées : pour les autres bacheliers, ils devront commencer par passer par une année de mise à niveau pour études supérieures d’arts appliqués, les fameuses “MANAA”.

Attention : nul n’est autorisé à entrer en première STD2A s’il n’a, en seconde, suivi l’enseignement d’exploration de “création et culture design”. La filière STD2A est donc un cas particulier de parcours d’études pour lequel il existe un choix strictement contraint à faire en entrant en seconde. L’explication est que cet enseignement d’exploration est lourd (six heures par semaine), si bien qu’il est inenvisageable de le rattraper si on ne l’a pas assimilé. Toute autre chose est la situation des autres enseignements d’exploration, qui ne sont présents en seconde qu’à raison d’une heure trente par semaine, sont donc aisément rattrapables si on ne les a pas choisis, si bien qu’ils ne sont pas considérés comme étant une condition nécessaire pour l’admission dans telle ou telle classe de première.

En première STD2A, 16 heures par semaine d’enseignements généraux vous attendent (français, histoire-géographie, LV1 et 2, physique-chimie, mathématiques, EPS…), ainsi que 14 heures hebdomadaires d’enseignements technologiques divers. Attention : cette filière est très rarement présente.

2) Quel profil dans le bac choisi ?

L’orientation vers une classe de première ne se limite pas au choix d’un baccalauréat. Chaque classe de première et terminale est composée d’un vaste tronc commun, mais aussi d’enseignements optionnels, qu’il convient de choisir avec soin car cela aura un important impact (moins que celui du choix du bac cependant) sur les possibilités d’études supérieures. Parmi ces enseignements optionnels, certains sont obligatoires, d’autres facultatifs. Tous concourent à vous doter d’un profil.

La situation est cependant quelque peu différente selon que vous préparerez un baccalauréat général ou technologique.

Dans les filières générales, il vous est parfois demandé, en première, et toujours en terminale, de choisir un enseignement optionnel obligatoire, auquel peuvent s’ajouter une ou deux options facultatives.

. Dans toutes les voies, en première comme en terminale, vous aurez la possibilité de bénéficier de divers  enseignements optionnels facultatifs, à choisir (ou non) dans une liste proposée par chaque établissement (attendez-vous à de très importants écarts d’offre d’un établissement à un autre). Ce pourra être une LV3, du latin, du grec classique (à la condition d’avoir commencé ces options en seconde au moins), mais aussi un supplément de trois heures par semaine en EPS, ou un enseignement artistique (arts plastiques, musique, cinéma-audiovisuel, théâtre, danse, histoire des arts…). Bon à savoir : ces enseignements conduisent à des épreuves facultatives au baccalauréat, pour lesquelles seuls les points supérieurs à la moyenne sont pris en compte.

. En filière ES, c’est uniquement en entrant en terminale qu’un choix d’enseignement de spécialité sera proposé. Ce pourra être, selon l’offre propre à chaque établissement, un approfondissement en mathématiques, un complément en sciences politiques et sociales ou en économie approfondie (un seul de ces trois enseignements, au choix de l’élève). Attention : à ce choix fera pendant une épreuve spécifique au moment du baccalauréat.

. En filière L, l’élève doit choisir dès l’entrée en première un enseignement optionnel obligatoire : approfondissement en langue vivante ou langue classique (latin ou grec classique) ou arts (au choix : arts plastiques, musique, histoire des arts, théâtre et expression dramatique, cinéma et audiovisuel, danse…) ou mathématiques . En terminale L, il sera possible de choisir son enseignement de spécialité dans la même liste, plus éventuellement un enseignement de “droit et grands enjeux du monde contemporain”.

. En filière S, il convient, comme en L, de distinguer le niveau première de celui de terminale.

En entrant en première S, les élèves doivent ajouter aux enseignements du tronc commun, un enseignement optionnel obligatoire de “sciences de l’ingénieur”, de “biologie/agronomie/territoire et développement durable” (uniquement dans les lycées agricoles) ou de SVT (“sciences de la vie et de la Terre”). Il existe donc trois profils d’élèves de première S.

En entrant en terminale, ceux qui ont choisi les enseignements de “sciences de l’ingénieur” ou de “biologie/agronomie/territoire et développempent durable”conservent cette spécialisation. Pour ceux qui, en première, ont opté pour les “sciences de la vie et de la Terre”, il est demandé de choisir une option obligatoire d’approfondissement parmi les enseignements suivants : mathématiques,  physique-chimie, ou “sciences de la vie et de la Terre” ou “informatique et sciences du numérique”. Là comme pour les autres filières, à chaque choix correspond une épreuve obligatoire spécifique au baccalauréat.

Dans les filières technologiques, ce que nous avons qualifié de “profil” dans les filières générales, par le choix d’un enseignement optionnel obligatoire, correspond au choix d’un enseignement spécifique, une “spécialité technologique”, au sein de trois des six baccalauréats technologiques.

Les filières STAV, STD2A et ST2S correspondent chacune à une spécialité en soi, ce qui veut dire que tous les enseignements sont dans le tronc comun, sauf quelques options facultatives éventuelles. Il n’en va pas de même pour les autres.

En filière STMG, l’entrée en première correspond à une classe unique. A l’issue de cette première STMG, vous aurez à choisir entre quatre spécialités de classe terminale : “gestion et finance”, “mercatique”, ressources humaines et communication”, “système d’information et de gestion”.

En filière STI2D, vous aurez le choix (selon l’offre de chaque établissement)  entre quatre spécialités : “innovation technologique et éco-conception”, “système d’information et numérique”, “énergie et environnement” et “architecture et construction”.

. En filière STL, selon le même calendrier que pour la filière STI, vous aurez le choix entre deux spécialités : “biotechnologies” ou “sciences physiques et chimiques en laboratoire”.

Attention : aucun lycée ne propose toutes ces options (obligatoires ou facultatives). Certaines d’entre elles sont même fort peu répandues. Vous rencontrerez donc parfois des difficultés pour trouver à proximité de votre domicile un lycée qui vous permet de vous doter de certains de ces profils. Et même si vous trouvez, il arrivera que le nombre des places offertes soit inférieur au nombre des demandes d’admission, obligeant l’établissement à pratiquer une certaine sélection à l’entrée. C’est pourquoi, si votre projet d’orientation de fin de seconde générale et technologique correspond à une spécialité rare, nous vous conseillons de prévoir une ou deux orientations de recours, pour des spécialisations moins rares.

Si vous êtes en quête d’une aide en vue de faciliter l’orientation d’un élève scolarisé en seconde générale et technologique, n’hésitez pas à poser une question. Nous y répondrons.

Bruno Magliulo

Pour aller plus loin, dans la collection l’Etudiant :

– Parents d’élèves, vos droits (pour bien préparer ses recours en commission d’appel, etc.)

– Que faire avec un bac ES ?

– Que faire avec un bac L ?

– Que faire avec un bac S ?

– Que faire avec un bac technologique ?

– Pour quelles études êtes-vous fait ? (avec des tests et grilles d’auto analyse pour traiter aisément les réponses)

71 réponses to “S’orienter après la classe de seconde générale et technologique”

  1. mariele 19 Nov 2015 à 11:55

    C’est quoi un bac STD2A ? Et peut on le demander si on n’a pas suivi en seconde l’enseignement optionnel correspondant ? Avez-vous un conseil de livre où je pourrais en savoir plus sur ce bac ?

  2. B. Magliulole 19 Nov 2015 à 16:30

    Réponse à marie

    Le bac STD2A est un bac technologique “design et arts appliqués”.

    On y accède à l’issue d’une clase de seconde générale et technologique, mais le petit nombre de classes disponibles en fait une filière sélective à l’entrée. Priorité pour les candidats ayant suivi (et fait leurs preuves) en seconde en enseignement d’exploration de “création et culture design”. Cet enseignement optionnel lourd (6 h par semaine), n’est proposé que dans les lycées qui proposent la filière STD2A.

    Le fait que l’on ait fait sa scolarité dans un lycée où il n’était pas possible d’opter pour cet enseignement d’exploration n’est pas un élément suffisant pour justifier une telle candidature.

    Cas particulier : les candidats qui ont fait leurs preuves dans des enseignements d’arts plastiques, en lycée ou en établissements associatifs externes.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Que faire avec un bac technologique ?
    Par l’Internet : boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  3. Brigittele 20 Nov 2015 à 10:29

    Ma fille est en seconde générale et souhaite demander son orientation vers la filière ES. Nous aurions préféré qu’elle demande le bac S, mais elle adore les sciences économiques et sociales, l’histoire, les langues … et est moyenne en physique. Sur ces éléments, nous comprenons son désir d’entrer en ES.

    Toutefois, après le bac, elle envisage des études en psychologie. Si elle confirme cette vocation dans deux ans, pensez vous que ce qu’elle aura appris en ES sera de nature à bien l’armer pour de telles études ?

  4. B. Magliulole 20 Nov 2015 à 11:15

    Réponse à Brigitte

    Oui, compte tenu de son profil, votre fille fait bien de viser plutôt le bac ES que le S.

    Quand à faire des études supérieures de psychologie après son bac, vous avez raison de penser qu’elle pourrait changer de projet d’études d’ici sa fin d’études secondaires. Mais si elle confirme ce souhait, sachez qu’elle aura reçu une dotation en culture générale du monde contemporain, en langues et en maths, qui seront fort propice à sa réussite dans cette filière. Et si elle change d’avis, elle le pourra aisément : une bachelière ES, ça peut tout envisager en dehors des études purement scientifiques.

    Pour en savoir plus, je vous recommande un petit livre publié dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac ES ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr ou en librairie sur commende ou en rayons

    n’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  5. Marionle 21 Nov 2015 à 8:48

    Est-il vrai que si on n’a pas suivi en seconde l’enseignement d’exploration de “création et culture design” on ne peux pas demander son orientation vers le bac STD2A ?

  6. B. Magliulole 22 Nov 2015 à 8:45

    Réponse à Marion

    Il existe en effet dans certains lycées , eN seconde, une possibilité de choisir, parmi les divers enseignements d’exploration proposés, celui de “création et culture design”. Ces lycées sont ceux ceux ou existe la préparation au bac STD2A (design et arts appliqués).

    Les élèves qui ont suivi cét enseignement lourd (6 heures par semaine) en seconde, et qui y ont fait leurs preuves, sont prioritaires pour une éventuelle admission en première STD2A, qui est sélective.

    Rien cependant ne vous interdit de vous porter malgré tout candidate, sachant que vos chances sont nettement moindres. Condition de base pour vous : avoir au minimum suivi un enseignement optionnel d’arts plastiques.

    Sinon, préparez un bac L avec enseignement d’arts plastiques, eT vous pourrez rejoindre des formations supérieures de deSign et/ou arts appliqués.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique ? (Tout sur le bac STD2A et ses débouchés)
    – les metiers de la création et du design (avec les formations)
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  7. jimmyle 22 Nov 2015 à 12:41

    Mon fils est en seconde générale et voudrait entrer en première Es, dans le but de faire ensuite des études en grande école de commerce. Personnellement je lui conseille de plutôt passer par un bac S. Qu’en pensez-vous sachant que son désir professionnel est de travailler ensuite dans le marketing et/ou la publicité ?

  8. B. Magliulole 22 Nov 2015 à 19:07

    Réponse à Jimpy

    Ces deux bacs permettent de frapper à la porte d’une grande école de commerce , soit directement après le bac, soit après une classe préparatoire économique et commerciale, soit après un IUT, BTS, bachelor, licence…

    Il n’y a donc pasˋ à complexer de passer par la filière ES pour cela, d’autant que les programmes de cette voie d’études sont nettement plus adaptés à un tel objectif que ceux de la voie S.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac ES ?
    – Que faire avec un bac S ?
    – Bien choisir son école de commerce
    Par l’Internet : http:// boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  9. Maxle 24 Nov 2015 à 9:31

    Eleve de seconde professionnelle, mon fils ne se sent pas bien dans la voie pro. Est-il envisageable qu’il soit autorisé à redoubler en seconde générale à la fin de la présente année scolaire ?

  10. B. Magliulole 25 Nov 2015 à 16:17

    Réponse à Max

    Ca va être très difficile d’obtenir cela. Mais votre droit le plus absolu est de le demander.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – “Parents d’élèves : vos droits”
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  11. leale 28 Nov 2015 à 8:32

    Ma fille est en seconde au lycée Maine de Biran à Bergerac. Elle voudrait entrer en première STD2A (arts appliqués), mais outre que ce bac n’existe pas à Bergerac, on lui dit que de toutes les façons elle ne peut pas le demander, n’ayant pas suivi en seconde l’enseignement d’exploration de création et culture design, enseignement qu’elle ne risquait pas de pouvoir suivre puisqu’il n’est pas proposé dans son lycée.

    Est-ce vrai ?

  12. B. Magliulole 28 Nov 2015 à 8:57

    Réponse à Léa

    Le bac STD2A est un bac rare, donc peu présent dans les lycées. Il n’est en effet pas possible de le préparer sur Bergerac, le plus proche étant au lycée Albert Clavielle de Périgueux.

    Les élèves ayant en seconde suivi l’enseignement d’exploration de “création et culture design” et y ayant fait leurs preuves, sont en effet prioritaires. C’est chose me semble-t-il tout à fait normale car cet enseignement est lourd (6h par semaine) et ne se rattrape pas. Il aurait donc fallu que votre fille fasse sa seconde dans un lycée ou elle aurait pu bénéficier de cet enseignement optionnel.

    Il n’est cependant pas trop tard, mais il faut alors effectuer un redoublement volontaire dans un tel lycée et, bien sur, y loger (en internat s’il y en a un).

    Autre formule : entrer en filière L avec option arts plastiques, et attaquer des études d’arts appliqués en entrant dans le supérieur.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Les métiers de la création et du design (avec les formations)
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  13. maïtéle 03 Dec 2015 à 9:47

    Je n’ai pas suivi, en seconde, l’enseignement d’exploration de “sciences médico-sociales”, et mon prof principal me dit que cela va m’empêcher de demander à entrer en première ST2S.

    Est-ce vrai ?

  14. B. Magliulole 05 Dec 2015 à 8:06

    Réponse à Maïté

    Il est faut de dire que vous ne pouvez pas demander votre orientation vers la première ST2S. Toutefois, les élèves ayant suivi et réussi dans l’enseignement d’exploration de “sciences médico-sociales” sont normalement prioritaires. N’hésitez donc pas à vous porter candidate. Pour compenser votre handicap, vous devriez faire un court stage en milieu médico-social : quelques jours pourraient vous valoir un gros avantage pour obtenir une décision favorable).

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique ? (tout sur le bac ST2S et ses débouchés)
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Par l’Internet : http:/:boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  15. Maxencele 07 Dec 2015 à 12:48

    Est-ce qu’en fin d’année de seconde, le conseil de clase peut décider d’un redoublement en seconde professionnelle, ou leur pouvoir se limite-t-il à un redoublement dans la même seconde générale ? Et si une telle décision est pise, avons-nous droit à un recours ?

  16. CASALISle 08 Dec 2015 à 11:57

    Bjr,

    Mon fils est actuellement en seconde générale.

    Il hésite dans son choix d’orientation quant à filière bac choisie, S, ES?

    En revanche, depuis petit, il a à coeur d’un projet professionnel dans le domaine de l’automobile pour lequel il s’est passionné.

    Pouvez-vous nous conseiller, dans le chois d’un bac et éventuellement de cycles ou cursus post bac qui pourraient le mener dans cette voie ?
    En vous remerciant de votre aide précieuse,
    Bien cordialement

  17. B. Magliulole 09 Dec 2015 à 8:52

    Réponse à Casalis

    la réponse dépend évidemment du projet professionnel qu’il développera dans le secteur automobile s’il confirme son choix d’ici la classe terminale;

    S’il est porté par l’envie de devenir ingénieur mécanique automobile, ou de travailer en tant que scientifique dans le secteur automobile (bureaux d’études…), il sera évidemment nécessaire de faire d’abord des études secondaires scientifiques. S’il est attiré par le design automobile il aura besoin de faire des études de disign et de préparer d’abord un bac arts appliqués (STD2A), s’il s’intéresse à la commercialsiation des produits de l’automobile, il pourra songer à des études supérieures en grande écoled e commerce et management et pour cela passer par un bac ES ou S…

    Avant toute chose, je vous dirai que le meilleur moyen, de reculer le moment du choix est de passer par un bac S, mais s’il est décidé à aller vers le commercial et le management, alors un bac ES est peut être plus indiqué.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ,
    – Que faire avec un bac ES ?
    – Que faire avec un bac S ?
    Par l’Inetrnet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  18. B. Magliulole 09 Dec 2015 à 9:24

    Réponse à Maxence

    Le conseil de classe peut décider d’un redoublement, mais pas d’impsoer que celui-ci ait lieu en seconde professionnelle. Il peut par contre vous le suggérer, mais c’est à vous de décider. En cas de litige, vous aurez la posssibilité de faire un recours devant une commission d’appel.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    n’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  19. Loicmarcelle 09 Dec 2015 à 21:45

    Est ce que si le conseil de classe décidé une orientation vers une seconde professionnelle, on a le droit d’opter pour un redoublement ?

  20. B. Magliulole 10 Dec 2015 à 14:52

    Réponse à Loicmarcel

    Oui, mais à la condition de ne pas avoir demandé une telle orientation, même en second ou troisième vœu. A la condition aussi de ne pas déjà avoir redoublé cette classe.

    Vous trouverez les textes relatifs à vos droits en la matière dans un petit ouvrage publié dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves, vos droits (par l’Internet b: http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  21. marcole 14 Dec 2015 à 12:04

    Mon fils souhaite entrer en première STD2A (bac arts appliqués) et on lui a dit que c’est impossible parce qu’en seconde , il n’a pas suivi l’enseignement d’xploration de création et culkture design. Mais comment l’aurait-il pu , étant dans un lycée où on ne propose pas cet enseignement ?

  22. B. Magliulole 14 Dec 2015 à 21:30

    Réponse à Marco

    C’est vrai : priorité à ceux qui, en seconde, ont suivi l’enseignement d’exploration de “création et culture design”, et y ont fait leurs preuves. Normal : cet enseignement est de six heures par semaine, et ne saurait donc se rattraper en première.

    Le fait que cet enseignement n’était pas propose en seconde dans votre lycée n’est pas un argument car rien ne vous empêchait de choisir un lycée offrant cette possibilité. C’est d’ailleurs ce que vous auriez été obligé de faire pour une éventuelle admission en première STD2A.

    Il vous reste deux possibilités :

    1) un redoublement volontaire en seconde avec enseignement de “création et culture design”.
    2) préparer un autre bac avec option arts plastiques et attendre le supérieur pour se lancer dans des études d’arts appliqués

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique ? ( avec des pages sur le bac STD2A et ses débouchés)
    – Les metiers de la création et du design
    Par l’Internet : http://boutique,l'étudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  23. B. Magliulole 14 Dec 2015 à 21:37

    Réponse à Léonce

    Vous le pourrez bien sûr, mais aurez très peu de chances d’avoir satisfaction car les tribunaux ne jugent pas le pédagogique, mais se prononcent sur le respect des textes réglementaires. Autrement dit, vous n’aurez de chance de gagner que s’il y a preuve d’un vice de forme

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves : vos droits
    Par l’Internet : http://boutique,l'étudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  24. Valentinle 16 Dec 2015 à 11:59

    Si je demande une seconde générale et qu’on m’oriente vers une seconde technologique ou professionnelle et que je ne le veux pas. Est-ce que mes parents peuvent s’y opposer ?

  25. B. Magliulole 16 Dec 2015 à 17:06

    Réponse à Valentin

    Il n’existe pas trois types de seconde, mais deux : les secondes professionnelles et la seconde générale et technologique.

    Et oui, si vous ne demandez pas à être orientée vers la seconde professionnelle et que le conseil de classe vous l’impose, vous disposerez du droit de recourir à l’arbitrage d’une commission d’appel.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  26. Léole 23 Dec 2015 à 18:33

    Mon fils souhaite entrer en première hôtellerie (bac techno), à partir de sa seconde générale actuelle. Son prof principal lui a dit que ça ne sera pas possible, le bac hôtellerie se préparant en entrant en seconde hôtellerie . Est-ce vrai ?

  27. B. Magliulole 23 Dec 2015 à 20:40

    Réponse à Léo

    Il est vrai que le bac technologique hôtellerie se prépare en trois ans à partir d’une seconde spécifique hôtellerie. Ces élèves sont donc prioritaires pour passer en première techno hôtellerie. Mais rien n’interdit qu’un élève de seconde générale et technologique fasse acte de candidature. Son dossier ne sera évidemment pas prioritaire et donc ses chances d’avoir une réponse positive sont très faibles.

    Plan B envisageable : redoubler volontairement en seconde hôtellerie.

    Plan C : attendre le passage dans l’enseignement supérieur pour commencer des etudes de ce type.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  28. Jeannele 24 Dec 2015 à 10:26

    Ma fille va devoir choisir son bac en sortant de seconde, et voudrait, après son bac, préparer des études médicales. Son prof principal lui a dit qu’elle pouvait aussi bien demander la première S que ST2S.

    Qu’en pensez-vous ?

  29. B. Magliulole 24 Dec 2015 à 10:41

    Réponse à Jeanne

    J’en pense que c’est un très mauvais conseil.

    Les études médicales commencent par un passage obligé en PACES (première année du premier cycle des études de santé), lequel est en effet accessible sans sélection, aussi bien aux bacheliers S que ST2S.

    Par contre, pour la réussite au concours de passage en deuxième année (donc en médecine), 99% des reçus sont issus du bac S !

    Après le bac ST2S, la quasi totalité des élèves font des études paramédicales ou sociales

    Je ne peux donc que vous recommander de préparer d’abord un bac S avant de vous lancer dans de telles études supérieures

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac S ?
    – Que faire avec un bac technologique ? (le bac ST2S et ses débouchés)
    – réussir ses études de santé
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  30. Léale 26 Dec 2015 à 12:16

    Je souhaite devenir médecin, mais j’ai très peu de l’année de PACES. mes parents me proposent de faire avant une année de mise à niveau dans un établissement privé, mais que se passe-t-il si je m’inscris en même temps en PACES et que j’échoue en fin d’année au concours de passage en deuxième année ? Serrais-je considérée comme redoublante ? Redoubler est-il un droit accordé automatiquement ?

  31. B. Magliulole 27 Dec 2015 à 8:47

    Réponse à Léa

    Compte tenu du l’important niveau de sélection au concours d’entrée en médecine (de l’ordre de 18% seulement) , beaucoup d’étudiants de PACES ajoutent à leurs cours de fac des compléments de cours pris dans dès établissement privés.

    Si, malgré ce “gavage scolaire” on échoue au concours, on est effectivement considère comme éventuel redoublant.

    J’écris “éventuel” parce que le redoublement en PACES n’est accordé que si l’étudiant est classé au maximum dans les deux fois à deux fois et demie (selon les universités) au delà du rang du dernier admis. Ainsi, par exemple, si vous êtes dans une fac santé qui offre 60 places au concours médecine, et n’autorise le redoublement que si l’étudiant non reçu est classé avant le double de ce chiffre, on n’autorisera le redoublement qu’aux seuls étudiants classés entre le 61e et le 120e rang au concours.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Réussir ses études de santé
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  32. maxle 28 Dec 2015 à 12:02

    Que se passe t il si nous demandons une orientation vers le bac S et que le conseil de classe décide de faire passer notre fils en première ES ou L ? Je précise que Marc est scolarisé dans un lycée privé sous contrat

  33. B. Magliulole 28 Dec 2015 à 18:33

    Réponse à Max

    Votre droit sera alors de faire connaître votre refus d’une telle orientation au chef d’établissement et de recourir à la commission d’appel qui statuera en dernière instance.

    Attention : vous ne pourrez recourir à ce droit d’appel que si vous n’avez pas demandé d’autre filiere que S, et ce même en deuxième vœu.

    Pour bien préparer votre défense, je vous invite à vous appuyer sur un petit livre très pratique et clair publié dans la collection L’Etudiant : “Parents d’élèves : vos droits”
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  34. léole 29 Dec 2015 à 10:43

    Mon prof principal me dit que le bac ES ça ne vaut rien pour faire ensuite une grande école de commerce, et qu’il vaut mieux passer par le bac S. Or, je ne suis pas très bon en physique-chimie, et les matières scientifiques m’intéressent beaucoup moins que les sciences éco et sociales, les langues, l’histoire … matières dans lesquelles j’ai en outre mes meilleurs résultats.

    Je ne sais plus quoi en penser

  35. B. Magliulole 30 Dec 2015 à 9:16

    Réponse à Léo

    Vous pouvez dire à votre professeur principal que je trouve son commentaire d’autant plus absurde qu’à l’évidence, votre actuel bilan scolaire vous prédispose bien plus au bac ES qu’au bac S.

    En outre,s’il est vrai que le bac S permet de se retrouver ensuite en prepa économique et commerciale, cela est également vrai pour les ES.

    Enfin, concernant les écoles à recrutement niveau bac, les resultats aux concours prouvent que les ES réussissent mieux que les S.

    N’ayez donc aucune crainte : optez pour le bac ES, faites y un bon parcours, et les portes des grandes écoles de commerce vous tendront les bras.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac ES ?
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  36. loriele 30 Dec 2015 à 19:24

    Est-il vrai qu’on ne peut entrer en première ES que si, en seconde, on a suivi l’enseignement d’exploration de “sciences économiques et sociales” ,

  37. B. Magliulole 31 Dec 2015 à 10:52

    Réponse à Lorie

    c’est absolument faux. Cet enseignement d’exploration est une option que beaucoup suivent, mais qu’il n’est pas obligatoire d’avoir suivi pour demander (et obtenir) la première ES.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Que faire avec un bac ES ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  38. maximele 31 Dec 2015 à 10:59

    Mon fils est en troisième et prépare son entrée en seconde générale et technologique. Nous envisageons qu’il demande ensuite à entrer en première STMG, et avons vu dans la brochure de l’ONISEP que dans le lycée privé sous contrat dans lequel il va entrer (le même que son collège), non seulement cette formation n’est pas proposée (elle l’est au lycée public de la même ville où nous habitons), mais en seconde, il n’est pas proposé l’enseignement d’exploration de “principes fondamentaux de l’économie et de la gestion” (PFEG), qui semble nécessaire pour demander à entrer en STMG.

    Du coup, nous nous sentons obligé de le changer d’établissement dès la rentrée prochaine, alors que nous aurions préféré qu’il fasse sa seconde dans le même établissement.

    Qu’en pensez-vous ?

  39. B. Magliulole 31 Dec 2015 à 19:11

    Réponse à Maxime

    Si vous le pouvez, autant qu’il aille de suite – dès la classe de seconde – dans le lycée qui propose un cursus de formation au bac STMG. De plus, en y optant pour l’enseignement d’exploration de PFEG, elle pourra mieux tester son envie de préparer un bac STMG, sans pour autant s’interdire un autre choix puisqu’il n’y a pas de lien obligatoire entre le choix de tel ou tel enseignement d’edploration et celui du bac que l’on va préparer : s’il change d’avis, votre fils pourra parfaitement demander la première ES ou L ou S…

    Mais surtout, il va ainsi pouvoir bien s’accoutumer à ce nouvel univers, dans attendre l’entrée en première.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Que faire avec un bac technologique ? (Tout sur le bac STMG et des débouchés)
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno

  40. luciele 02 Jan 2016 à 12:22

    Je voudrais entrer en première ES mais mon prof principal veut m’obliger à aller vers STMG. On me dit que je ne suis pas assez bon dans les enseignements généraux pour aller en ES (mes notes actuelles : 8/20 en maths, 9/20 en français, 11/20 en histoire-géo, 4/20 en anglais, 9/20 en espagnol, 16/20 en SES).

    Si on m’oriente en STMG, ais-je le droit de dire que je préfère redoubler en seconde afin d’améliorer mes résultats ?

  41. lancele 02 Jan 2016 à 15:49

    Nous sommes canadiens vivant en France et notre fils est scolarisé dans un collège français bi lingue (anglais/français). Nous vivons à Paris.

    On me parle d’une école active bilingue. Est-elle de bonne qualité ? Est-ce du privé non reconnu par l’Etat ?

  42. B. Magliulole 03 Jan 2016 à 9:36

    Réponse à Lancé

    Les ecoles actives bilingues de Paris sont très réputées. De statut privé sous contrat d’association avec l’Etat, elles donnent résolument dans l’ouverture internationale et font partie des lycees qui obtiennent les meilleurs équitation aux divers baccalauréats.

    Vous pouvez y inscrire vote enfant sans crainte

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  43. B. Magliulole 03 Jan 2016 à 9:44

    Réponse à Lucie

    Il est vrai que votre actuel bilan scolaire n’est pas fameux. Dans plusieurs lycees, il ne serait même pas question de vous autoriser à passer en premier STMG et on vous y ferait redoubler.

    Si vous ambitionnez absolument d’entrer en première ES, vous n’avez guère de chance avec ce bilan scolaire. Du coup oui, redoubler votre seconde pourrait être une bonne solution, mais à la condition qu’en 2016/2017, vous oar.veniez à un bilan scolaire nettement plus positif

    Pour en savoir plus’ dans la collection L’étudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Que faire avec un bac ES ?
    – Que faire avec un bac technologique (tout sur le bac STMG et ses débouchés)
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  44. B. Magliulole 03 Jan 2016 à 17:39

    Réponse à Lucie

    Votre bilan scolaire n’est pas bon. Av c de telles notes, dans de nombreux lycees, vous ne seriez pas autorisé à passer en première.

    Alors oui, si vous tenez absolument à passer en première ES , il est préférable de redoubler votre seconde, à la condition toutefois que vous progressiez significativement durant la prochaine année scolaire.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Que faire avec un bac ES ?
    -Que faire avec un bac technologique ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  45. jeannotle 06 Jan 2016 à 12:23

    Mon fils est en seconde générale et regrette de ne pas avoir demandé une formation au bac pro commerce. Peut-il, en fin d’année de seconde, opter pour le passage en première pro commerce, sachant qu’il a choisi l’enseignement de PFEG comme enseignement d’exploration ?

  46. B. Magliulole 08 Jan 2016 à 9:58

    Réponse à Jeannot

    Il est très rare qu’une réorientation de la seconde générale vers la première pro soit accordée. Le plus souvent, cela se fait par un redoublement en seconde professionnelle.

    Cela s’explique : les enseignements professionnels de la voie pro commencent dès la classe de seconde (enseignements professionnels, plusieurs semaines de stages en milieu professionnel …). Entrer directement en première pro poserait de grave et très lourds problèmes de remise à niveau dans cette partie de la formation.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Pr l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    bruno Magliulo

  47. jeanle 08 Jan 2016 à 10:15

    Je veux faire un bac STD2A mais il n’existe pas dans mon lycée ? Jai vu qu’il y en a un à Bordeaux, à 50 kms de chez moi. Suis-je obligé d’aller là bas ?

  48. B. Magliulole 09 Jan 2016 à 6:37

    Réponse à Rémy

    hélas oui : si vous tenez à préparer ce bac, je ne vois pas comment vous pourriez faire autrement qu’en vous inscrivant dans un lycée qui propose cette filière.

    Difficulté cependant : il y a priorité d’accès pour les élèves de seconde ayant suivi l’enseignement d’exploration de “création et culture design”. Or, cette option n’est proposée que dans les lycées qui offrent la filière vSTD2A. Je suppose donc que dans votre actuel lycée vous n’avez pas pu bénéficier de cet enseignement d’exploration, ce qui réduit fortement vos chances.

    Joker : redoubler volontairement en seconde avec option “création et culture design” dans ce lycée de Bordeaux, ou faire un bac L options arts plastiques, et attaquer des études d’arts appliqués dans le supérieur.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique (tout sur le bac STD2A et ses débouchés)
    – Les métiers du design et des arts appliqués
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  49. Maximele 09 Jan 2016 à 13:57

    Bonjour ,
    Je suis en seconde est j’ai vraiment du mal a choisir ma filière.
    J’hésite bcp entre la S et la ES. J’aime bien les matières scientifiques et j’ai les résultats nécessaires pour aller en S.
    Néanmoins ma matière préféré est l’histoire géographie j’aime bcp cette matière et je prend du plaisir durant ce cours tous comme le cours d’ECJS mes notes dans ces matières sont aussi très bonnes.
    Alors quelle filière choisir ?
    Merci pour vos conseilles

  50. B. Magliulole 10 Jan 2016 à 9:47

    Réponse à Maxime

    Je commencerai par vous dire que le programme d’histoire-géographie est strictement le même en ES et en S. Ce n’est donc pas sur ce point que vous allez pouvoir trancher.

    Il faudrait que vous commenciez à tenter de vous projeter vers l’après-bac : si vous avez déjà un projet d’études superieures, quel est-il ? Et en fonction de ce projet éventuel, vous saurez s’il vaut mieux que vous prépariez un bac ES ou S.

    La difficulté c’est que si pour certaines etudes c’est clair (médecine : bac S obligatoire; Sciences po : bac ES fortement recommandé) pour d’autres , chacun de ces deux bacs est envisageable ( grandes écoles de commerce ou classes préparatoires aux ecoles de commerce par exemple).

    Point important cependant : la diversité des débouchés du bac ES est grande, mais moins qu’à l’issue d’un bac S. Avec ce dernier, on peut TOUT envisager, Apres le bac ES on peut envisager tout sauf les etudes superieures scientifiques. Et la, on en revient à ce que j’écris en début de cette réponse : le projet d’études sup est un point clé de votre réflexion.

    Je vous conseille d’y réfléchir plus en détails en vous inspirant des contenus de trois livres publiés dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ? (Avec des tests pour trouver vos reponses)
    – Que faire avec un bac ES? (Le bac ES et ses débouchés)
    – Que faire avec un bac S ? ( le bac Set ses débouchés)
    En librairie ou par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  51. Brigittele 10 Jan 2016 à 21:28

    Bonjour
    Mon fils n’avait pas de bonnes notes en seconde générale. Il a redoublé donc en seconde dans un lycée technologique afin de passer un bac STI2D.
    Depuis le début de l’année ses notes se sont bien améliorés (en histoire géo il a tout juste la moyenne par contre), il ne souhaite pas poursuivre pour faire une 1ère STI2D mais voudrait plutôt s’orienter vers un bac ES et retourner donc en circuit général.
    Est-ce quelque chose de possible ? Cette année il est préparé en vue d’un 1ère STI2D et non d’une 1ère générale et on ne leur fait donc pas faire les mêmes choses.
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci pour votre réponse.

  52. B. Magliulole 11 Jan 2016 à 8:27

    Réponse à Brigitte

    Si je vous comprend bien, votre fils est en seconde générale et technologique (à vous lire, ce point important n’est pas clair). Si c’est bien le cas, sachez que rien ne vous interdit de demander son orientation vers une première ES. La classe de seconde est une classe de détermination, donc non pré spécialisée. Même si votre fils a opté pour un enseignement d’exploration plutôt préparatoire à une première STI2D, il n’est pas obligé de demander la première STI2D.

    Cependant, la décision d’orientation appartient – en se fondant sur vos Voeux – au conseil de classe, puis à la commission d’appel en cas de désaccord. Il faut donc que vous vous prépariez à argumenter pour expliquer vote vocation à entrer en ES. En outre, il vous sera plus facile d’obtenir satisfaction s’il a cette année de bons résultats en français, dans les deux langues étrangères , et s’il amélioré ses resultats en histoire-géographie … Matières importantes en ES. De plus : a-t-il opté pour l’enseignement d’exploration de sciences économiques et sociales et si oui ses resultats y sont-ils bons ? Ce serait un important atout.

    Pour bien vous préparer à obtenir satisfaction , dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac ES ? ( pour tout savoir sur le bac ES et ses débouchés)
    – Parents d’élèves : vos droits (en cas de contestation de votre demande d’orientation vers la première ES)
    par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  53. Brigittele 11 Jan 2016 à 11:54

    Bonjour

    je suis la maman de l’élève qui a quitté son lycée d’enseignement générale pour redoubler en seconde générale et technologique dans un lycée technologique. Il souhaite à l’heure actuelle se diriger vers une 1ère ES car une 1ère en STI2D ne l’attire pas.

    Je vous remercie pour les explications que vous m’avez données.

    En réponse à vos questions, l’année dernière mon fils n’avait la moyenne nulle part sauf en anglais et en EPS.
    Cette année, il avait 12,99 en moyenne générale au 1er trimestre.
    En français sa moyenne était de 12,83 en Histoire géo 10,44 en Anlais 16,33 en espagnol 16,26 et en éco 13 (math 10,36).
    Ce nouveau trimestre démarre bien avec pour l’instant 17,5 en anglais, (pour l’instant rien en Espagnol mais vu les note qu’il m’a annoncées ce doit être environ 12 pour l’instant), et une note en éco 15,5 (une note 14,5 en math)
    L’histoire plafonne à 10 il a du mal avec le côté dissertation je crois dans cette matière. Serait-ce un handicap pour lui en 1ère ES si il n’a pas de meilleures notes dans cette matière ?

    Pour l’économie, l’option choisie par l’école est “Principes fondamentaux de l’économie et de la gestion”.

    Donc vous me dites qu’il est possible au moment des 1er voeux d’émettre le souhait de passer en 1ère ES. Cependant, si on lui refuse, je me demande bien alors vers où il peut s’orienter. Surtout qu’il n’a pas de projet d’avenir comme pas mal de jeunes ce qui n’aide pas pour l’orientation.

    Est-il plutôt conseillé si on lui accorde le passage en ES de ne pas retourner dans son ancien lycée où il n’a pas eu de bonne notes mais plutôt de se diriger vers un nouveau lycée ?

    Merci pour vos conseils.

    Cordialement.

  54. remyle 17 Jan 2016 à 11:14

    Est-il vrai que si notre fils, actuellement en seconde, entre en première dans un lycée privé hors contrat, il ne pourra pas revenir vers un lycée public en entrant en terminale ?

  55. B. Magliulole 20 Jan 2016 à 16:29

    Réponse à Rémy

    Ce sera difficile (mi pas impossible) car il devra se présenter et réussir un examen d’entrée en terminale. En cas d’échec, il sera obligé de rester dans un établissement privé hors contrat

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  56. Leole 21 Jan 2016 à 23:08

    Je suis en seconde générale et voudrais faire un bac STAV dans un lycée agricole. Est-ce envisageable ?

  57. B. Magliulole 24 Jan 2016 à 20:20

    Réponse à Léo

    Il y a une priorité d’accès pour les élèves ayant opté pour une seconde générale et technologique agricole. Mais rien n’interdit qu’un élève issu de la meme seconde, mais dans la forme proposée par les lycées qui dépendent de l’Education nationale, se porte candidat pour une admission en première STAV.

    Il faudra que votre conseil de classe prononcé un avis favorable sur cette demande. Et comme le résultat est incertain, faites un autre voeu d’orientation en second choix.
    Conseil : demandez à être reçu par un responsable du lycée agricole visé, ou mieux, participez à une journée portes ouvertes et discutez sur place de cette question.

    POUR EN SAVOIR Plus, DANS LA COLLECTION L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  58. jeanle 25 Jan 2016 à 12:08

    Bonjour,
    Ma fille est actuellement en seconde STDAA. Ses résultats sont insuffisants dans les matières générales (12 en Français, 7 en Maths, 4 en histoire/géographie, 12 en langues…) et justes en art (à peine plus de 10). Se pose donc la question de l’orientation en fin d’année, sachant qu’elle est jeune(1 an d’avance).
    L’idéal serait de la faire redoubler cette seconde en espérant qu’elle y gagne un peu plus de maturité mais j’ai cru comprendre que l’on ne redoublait pas la seconde STDAA.
    Que reste-t-il?
    Première L option art ou section professionnelle semblent être les seules possibilités. Mais à ce moment là il faut repartir en seconde?
    Merci de votre réponse.
    Jean

  59. B. Magliulole 25 Jan 2016 à 20:54

    Réponse à Jean

    Il n’existe pas de “seconde STD2A” mais une seconde générale et technologique comprenant un vaste tronc commun, auxquels s’ajoutent divers enseignements optionnels complémentaires, parmi lesquels, dans certains lycées, un “enseignement d’exploration” de “création et culture design” , passage quasi obligé pour tout élève qui souhaite entrer en première STD2A.

    Le bilan scolaire sur lequel est jugé l’élève candidat à une orientation vers une première STD2A,n’est donc très large, et ne se limite pas au seul enseignement d’exploration de création et culture Design (très important cependant).

    Le conseil de classe à parfaitement le pouvoir de proposer :
    1) le passage en première STD2A
    2) le passage gen une autre première, même si celle-ci n’a pas été demandée par la famille
    3) le redoublement en seconde générale et technologique,nage droit d’assortir cette décision par l’obligation de changer d’enseignement optionnel de spécialité

    De votre côté, vous avez le droit de contester une proposition d’orientation que vous n’avez pas demandée , devant la commission d’appel

    Pour être clair, avec le bilan partiel que vous évoquez, je ne serais pas surpris que votre fille subisse une décision de redoublement sans enseignement d’exploration de “création et culture design”. Je vous souhaite de me tromper.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Parents d’élèves : vos droitsc (bien se préparer à comparaître devant une commission d’appel)
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  60. Zoele 26 Jan 2016 à 18:13

    Est-il vrai que pour entrer en première techno hôtellerie,Niel faut obligatoirement avoir fait d’abord une seconde hôtellerie ? Et si c’est vrai, est-il envisageable de faire un BTS hôtellerie après un bac ES ouvL ?

  61. B. Magliulole 28 Jan 2016 à 8:51

    Réponse à Zoé

    C’est vrai mais rien n’interdit de tenter de préparer un BTS hôtellerie après un autre bac, mais avec l’obligation de passer par une année de mise à niveau hôtellerie (MANH), ce qui fait un BTS en trois ans.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Bien choisir son BTS ou DUT
    En librairie ou par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  62. julesle 28 Jan 2016 à 11:29

    Mon mari va sans doute être muté en Afrique et nous allons le suivre. Il va nous falloir nous installer dans une ville où il semble exister un lycée français. Est-ce que, si l’actuel lycée de notre fille, décide d’un passage en première S (ce que nous demandons), il y a le moindre risque que cela soit remis en cause par le lycée français auquel nous allons nous adresser ?

    Je pose cette question parce qu’elle est assez moyenne et se trouve être scolarisée dans un établissement ou on note plutôt “large”

  63. B. Magliulole 30 Jan 2016 à 8:06

    Réponse à Jules

    Rassurez vous : toute décision d’orientation prise dans un établissement scolaire public ou privé sous contrat (ou après recours à une commission d’appel), s’impose à tout autre établissement public ou privé sous contrat. Et les lycées français de l’étranger n’échappent pas à cette règle.

    Vous trouverez les textes réglementaires vous garantissant cela dans un petit livre que je vous conseille de vous procurer :
    – Parents d’élèves : vos droits (collection L’Etudiant)
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me psoer une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  64. maitéle 30 Jan 2016 à 8:29

    Ma fille est en seconde et hésite entre le bac ES et le bac STMG. Elle vise un BTS commerce après son bac. Qu’en penez-vous ?

  65. B. Magliulole 02 Feb 2016 à 7:08

    Réponse à Maite

    cela dépend du BTS commercial vise :

    1. Si c’est le BTS commerce international, un bac ES est plus favorable car c’est un BTS tres tourne vers les langues et qui nécessite une bonne culture générale

    2. pour les BTS NRC (négociation et relations clients) et MUC (management des unités commerciales). il y a avantage au bac STMG

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac ES ?
    – Que faire avec un bac technologique ?
    – Bien choîsir son BTS ou DUT
    par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  66. missle 03 Feb 2016 à 10:43

    Ma fille est en seconde générale et souhaite entrer en première ES. Son professeur principal, qui nous a reçu hier, dit que son actuel bilan scolaire n’est pas suffisant pour cela (à cause des maths : 8 de moyenne, du français : 7/20 et des l’histoire-géo : 7/20, mais elle est bonne en anglais (13/20) et en sciences éco et sociales (12/20)

    Ils disent qu’ils la voient plus en STMG .

    Or, nous tenons à ES, parce qu’elle veut ensuite faire des études universitaires de droit et que nous savons que les bacheliers généraux sont mieux armés pour y réussir que les bacheleirs STMG.

    On nous a donc cosneilél de remplir la fiche navette en portant les deux vouex suivants : 1er voeu : première Es; 2e voeu : première STMG

    Mais du coup, so on l’oriente vers STMG, pourrons-nous faire un recours en commssion d’appel ? Le professeur principal dit que oui, mais j’en doute puisque nous l’aurons demandé meme en deuxième voue.

    Qu’en pensez-vous ?

  67. B. Magliulole 04 Feb 2016 à 8:02

    Réponse à Miss

    Pour bien se préparer à faire des études supérieures de droit, il est clair qu’il vaut mieux préparer un bac général (ES puisque c’est celui auquel vous songez), que technologique (STMG dans votre cas). Pourquoi cela ?

    C’est que les taux de réussite des bacheliers ES en droit sont de l’ordre de 65% (qui atteignent la licence en 3 à 5 ans), alors que les STMG ne sont que 17% ! Et cela peut étonner car au lycée, les STMG ont du droit dans leurs programmes, mais pas les ES. Cela mérite donc une explication que voici : outre qu’en droit pur cela part à zéro en fac, il y a le fait que le premier cycle de droit est strictement composé d’enseignements généraux, très exigeants en culture générale et en aptitude à la dissertation. Or, manifestement, les STMG sont en moyenne moins armés que les ES pour cela.

    Maintenant, si votre fille doit entrer en première STMG, qu’elle se dise que : 1) elle aura parfaitement le droit de s’inscrire en droit; 2) et au prix d’un gros travail, elle peut espérer faire partie des 17% de STMG entrés en droit qui y réussissent. A cet égard, il vaut mieux pour cela faire partie des meilleurs élèves d’une terminale STMG que d’être un très moyen bachelier ES

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Que faire avec un bac ES ?
    – Que faire avec un bac technologique ?
    ^Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  68. mariale 04 Feb 2016 à 8:52

    J’ai envie de devenir infirmière et je prépare actuellement mon entrée en première. Mon prof principal me dit qu’il faut absolument passer par un bac S, et je sais que je ne suis pas à la hauteur. D’ailleurs, ce même prof me dit que le conseil envisage une autre orientation que S.

    j’ai vu qu’il existe un bac ST2S qui semble adapté. Est-ce bien le cas ?

    Je n’ai pas suivi en seconde l’enseignement d’exploration de SMS (sciences médico sociales). Est-ce alors envisageable pour moi ?

    Je précise que mes notes en seconde sont bonnes en SVT (13/20), mais moyennes en maths (9/20) et faibles en physique-chimie (6/20). Le reste tourne autour de 10/12 de moyenne.

  69. B. Magliulole 06 Feb 2016 à 7:53

    Réponse à Maria

    Le concours d’entrée en IFSI (institut de formation aux soins infirmiers)) n’est guère scientifique. Il suppose par contre d’être porteur d’une bonne culture générale et d’une solide motivation pour ce métier (avoir fait un stage en milieu “santé”, être possesseur du brevet de secourisme, sont de gros avantages).

    Vous pouvez donc parfaitement opter pour le bac ST2S (sciences et technologies de la santé et du social), et dans ce but, avoir suivi en seconde l’enseignement optionnel d’exploration de “sciences médico-sociales” est un gros avantage. Attention : cet enseignement d’exploration n’est proposé que dans les lycées qui proposent la filiere ST2S.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique (tout sur le bac ST2S et ses débouchés )
    – Les carrières para médicales
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  70. jeannotle 07 Feb 2016 à 11:45

    Nous regrettons d’avoir insisté (recours en commission d’appel que nous avons gagné) pour que notre fils passe en seconde générale, alors qu’on nous proposait une orientation vers la voie professionnelle que nous ne voulions pas alors que notre fils était plutôt pour.

    là, son bilan en seconde générale est très mauvais et il est parti pour redoubler.

    pensez-vous qu’il soit possible de l’orienter vers une première pro commerce ou faut-il obligatoirement recommencer en seconde ?

  71. B. Magliulole 09 Feb 2016 à 20:01

    Réponse a Jeannot

    En cas de décision de redoublement, on repart logiquement en seconde,net dans ce cas vous pouvez demander que ce redoublement se fasse en seconde professionnelle.

    Mais il n’est pas inenvisageable de négocier un passage dir cet en cours relièrent pro, mais si une “passerelle” est mise en place entre les d un lycees, ce qui n’est pas à île à obtenir. De plus, la décision d’accorder un passage direct en remuèrent route exige deux avis favorables : celui de son actuel lycée, et celui du lycée professionnel demande

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions-reponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

Trackback URI | RSS : Commentaires

Laisser une réponse