Pour les collégiens, et leurs parents, la classe de troisième représente un premier pallier d’orientation. Pour la première fois depuis qu’ils sont entrés au collège, ils sont confrontés à une pluralité de chemins possibles, entre lesquels il faut choisir.

1) Bien choisir sa voie d’études au lycée :

Ce premier choix est crucial. Opterez vous pour la voie professionnelle, spécifique, technologique ou générale ?

Choisir la voie professionnelle c’est opter pour un parcours d’études en deux ans pour atteindre un CAP (certificat d’études professionnelles) ou en trois ans en vue d’un baccalauréat professionnel. En toute logique, les élèves qui s’orientent vers cette voie d’études secondaires (un tiers des élèves sortant de troisième en 2010), sont prioritairement destinés à s’insérer sur le marché de l’emploi à l’issue de chaque cycle de formation (après un CAP, bac pro …), et minoraitairement destinés à poursuivre dans l’enseignement supérieur après un bac professionnel (un tiers environ en 2010, mais ce chiffre tend à augmenter d’année en année). Attention : pour certaines filières professionnelles secondaires rares, une sélection à l’entrée plus ou moins sévère peut exister. Ces formations peuvent être suivies sous “statut scolaire” ou par l’alternance (sous contrat d’apprentissage ou de professionnalisation).

Choisir la voie spécifique c’est s’engager sur un parcours spécialisé en trois ans conduisant soit à un baccalauréat des techniques de la musique et de la danse (TMD), soit à un baccalauréat hôtellerie (H). Attention : la spécialisation commence dès l’entrée en seconde. Ces parcours étant rarement proposés (surtout la section TMD), la sélection à l’entrée est la règle. En 2010, moins d’un pour cent des élèves de troisième sont entrés dans l’une de ces deux formations qu’il est quasiment impossible de rejoindre à l’issue d’une seconde professionnel ou générale et technlogique.

Choisir la voie technologique c’est d’abord entrer en classe de seconde générale et technologique, puis, en passant en première, opter pour l’un des baccalauréats suivants : STAV (sciences et technologies de l’agronomie et du vivant), STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués), STMG (sciences et technologies du management et de la gestion), STI2D (sciences et technologies de l’industrie et du développement durable), STL (sciences et technologies des laboratoires) , et ST2S (sciences et technologies de la santé et du social). Attention : contrairement aux bacheliers professionnels, les bacheliers technologiques sont destinés à prolonger leurs études dans l’enseignement supérieur (tout particulièrement, dans des filières professionnelles courtes type BTS – brevets de technicien supérieur –  DUT – diplôme universitaire de technologie ou écoles spécialisées en deux ou trois ans). On note cependant qu’un bon tiers d’entre eux s’engagent dans des études supérieures plus longues : en université ou grandes écoles (par admission directe au niveau bac ou via une classe préparatoire aux grandes écoles réservée aux bacheliers technologiques).

Choisir la voie générale, c’est d’abord entrer en classe de seconde générale et technologique, puis, en entrant en première, opter pour l’un des baccalauréats suivants : ES (économique et social), L (littéraire), S (scientifique).

Ainsi, ce n’est qu’en fin de seconde générale et technologique que se fait le choix de sa spécialisation (c’est-à-dire du bac technologique ou général que l’on va préparer). Sachez qu’en 2010, 57% des élèves de troisième sont entrés en seconde générale et technologique.

2) Bien choisir ses enseignements optionnels :

A chacune des quatre voies d’études précédemment présentées, sont attachés des choix d’options qu’il est nécessaire de faire en entrant en seconde.

En seconde professionnelle, il s’agit du choix d’une spécialité professionnelle : opterez vous pour une seconde professionnelle hôtellerie, des métiers d’art, agricole, des métiers industriels, tertiaires … ? Dans certaines de ces classes, vous aurez en outre à choisir des enseignements optionnels généraux : langue vivante 2, enseignements artistiques …

En seconde spécifique, on a vu que vous devez choisir entre hôtellerie (H) et techniques de la musique et de la danse (TMD). Dans chacune de ces deux classes, on vous propose en outre divers enseignements optionnels (chaque établissement propose sa liste, qui peut donc être différente d’un lycée à un autre).

En seconde générale et technologique, vous aurez à choisir deux types d’options : deux enseignements optionnels obligatoires (dits “enseignements d’exploration”), et il vous est possible d’ajouter (selon l’offre de l’établissement) une ou deux options facultatives. Sauf cas particulier, il n’est pas obligatoire d’avoir suivi en seconde un “enseignement d’exploration” donné pour pouvoir demander et obtenir son orientation vers une première , même si cet enseignement d’exploration y est fondamental (par exemple : il est possible d’être orienté vers un première L, même si on n’a pas opté pour l’enseignement d’exploration de “littérature et société”, ou vers une première STMG sans avoir choisi les “principes fondamentaux de l’économie et de la gestion”, etc.). Cela s’explique : ces enseignements ne sont dispensés qu’à raison d’une heure trente par semaine, et sont donc aisément rattrapables si on ne les a pas suivi.  Cas particuler : l’orientation vers une première STD2A n’est possible que pour les élèves ayant opté en seconde pour l’enseignement d’exploration de “création et culture design”, cet enseignement comptant pour six heures par semaine contre une heure trente seulement pour les autres. Ainsi, la voie STD2A se choisit en fin de troisième, alors que pour les autres, on peut attendre un an de plus (la fin de classe de seconde générale et technologique)  avant de se déterminer.

Sachez qu’aucun lycée ne propose l’ensemble de ces enseignements d’exploration, si bien que pour certains choix, vous serez contraint de tenter de vous faire admettre dans un lycée qui propose celui que vous recherchez, ce qui peut ne pas être simple. Autre problème : les lycées qui proposent des options rares sont parfois contraints de sélectionner les candidats, si bien qu’il ne suffit pas toujours que le conseil de classe du collège d’origine ait donné son avis favorable pour que vous trouviez une place dans la classe de seconde demandée. Tenez compte de ces réalités et envisagez des choix de recours au cas où vous n’obtiendriez pas satisfaction sur votre premier voeu.

Si vous désirez poser une question concernant l’orientation d’un élève de classe de troisième, n’hésitez pas : nous vous répondrons.

Bruno MAGLIULO

Pour en savoir plus, dans la collection L’Etduant :

 – Parents d’élèves, vos droits (tout sur les procédures d’appel…)

– Le guide de l’orientation au lycée (de la troisième à l’après-bac)

-100 questions/réponses pour bien s’orienter

81 réponses to “S’orienter après la classe de troisième”

  1. victorle 19 Nov 2015 à 11:58

    Ma fille est scolarisée dans un collège privée hors contrat. Elle vient de recevoir un avertissement disant qu’elle pourrait être déclarée redoublante en fin d’année. J’ai dit que dans ce cas, je ferai un recours devant la commission d’appel, mais le directeur m’a répondu que je n’y ai pas droit.
    Qu’en pensez-vous ?

  2. B. Magliulole 19 Nov 2015 à 16:24

    Réponse à Victor

    En effet, les recours à une commission d’appel sont strictement réservés aux familles dont l’enfant est scolarisé en établissement public ou privé sous contrat. Vous ne le pourrez donc pas.

    Seul recours pour vous : un recours judiciaire.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bruno Magliulo

  3. Mariole 20 Nov 2015 à 13:10

    Mon fils est en troisième et voudrait préparer un bac hôtellerie/restauration. Or, d’après la brochure de l’ONISEP, il en existe deux : un en lycée professionnel, un autre en lycée technologique.

    C’est quoi la différence entre les deux ?

    Peut-on demander les deux ?

    l’accès est-il facile ou sélectif ?

    Est-ce qu’avoir fait un stage dans un restaurant est un avantage ?

  4. Marcle 20 Nov 2015 à 13:11

    Mon fils est en troisième et voudrait préparer un bac hôtellerie/restauration. Or, d’après la brochure de l’ONISEP, il en existe deux : un en lycée professionnel, un autre en lycée technologique.

    C’est quoi la différence entre les deux ?

    Peut-on demander les deux ?

    l’accès est-il facile ou sélectif ?

    Est-ce qu’avoir fait un stage dans un restaurant est un avantage ?

  5. B. Magliulole 21 Nov 2015 à 8:44

    Réponse à Mario

    Il existe en effet deux bacs, un pro et un techno, dans ce secteur, mais ils sont spécialisés :
    – le bac pro restauration
    – le bac techno gestion hôtelière
    Il vous faut donc choisir entre ces deux métiers car il est impossible de suivre les deux en même temps.

    Il existe en outre un BTS avec double possibilité de spécialisation au choix : restauration ou hôtellerie. Et bien sur, de nombreuses écoles de restauration ou hôtelières

    Toutes ces formations sont sélectives (sur dossier pour les bacs pros et technos dont nous parlons). Avoir fait au préalable un stage dans ce milieu professionnel est un gros avantage

    Pour en savoir plus, dans la collection l’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    bruno Magliulo

  6. B. Magliulole 21 Nov 2015 à 8:46

    Réponse à Marc (à moins que ce ne soit Mario)

    J’ai reçu exacteme,nt la même question, mais signée par un certain Mario. Je suppose que c’est pour une même personne.

    Toujours est-il que je vous renvoie à la réponse que j’ai faite à Mario, juste avant la votre

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  7. Jackle 21 Nov 2015 à 8:49

    Mon fils est en troisième dans un collège privé sous contrat. Il souhaite, et nous aussi, passer en seconde dans un lycée public. Est-ce possible ? Comment le demander ? Y a – t – il des conditions pour choisir son établissement sachant que nous habitons Bergerac mais que nous déménageons sur Bordeaux en juin prochain

  8. B. Magliulole 22 Nov 2015 à 8:51

    Réponse à Jack

    Oui, c’est possible, comme le passage du public vers le privé.

    Cela se demande selon une procédure officielle qui passe par le logiciel AFFELNET (affectation des élèves par le net) et en fonction de vos vœux, mais aussi d’un barème académique . Vous obtiendrez tous les renseignements utiles auprès des services du rectorat de votre académie (par exemple : http://www.ac-versailles.fr. Ou http://www.orleans-tours.fr

    Les conditions sont donc celles de l’application d’un barème académique qui permet de gérer les affectations des élèves. Lorsque vous vous connecterez (attention aux dates limites) veillez à faire savoir que votre adresse familiale sera celle de Bordeaux à la rentrée 2016.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves : vos droits
    – 100 queStions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno magliulo

  9. Cristina Lle 24 Nov 2015 à 12:13

    Bonjour,

    Mon fils, actuellmeent en 3e dans un établissement privé, est attiré par la filière hôtellerie -restauration. Nous allons mettre donc en premier comme voeux celle-ci, ensuite le Bac Pro Commerce. Mais comme il risque de ne pas être pris ni dans l’une ni dans l’autre (ses résultats ne sont pas brillants), nous nous demandons comment faire pour qu’il puisse redoubler, par défaut, sa 3e en classe DIMA.
    Je suppose que l’équipe enseignante ne va pas proposer d’emblée le redoublement, mais au cas où il n’est pas pris en Bac Pro Hôtellerie ni Commerce, nous préférions qu’il passe par une classe DIMA, pour pouvoir refaire des stages. Est-ce que vous pouvez nous expliquer comment il faut s’y prendre, SVP?

    Merci,

    CL

  10. B. Magliulole 25 Nov 2015 à 16:10

    Réponse à Cristina L.

    La demande de redoublement volontaire en troisième (ou en seconde) est un droit, mais cela ne veut pas dire que cela sera automatiquement accordé par le conseil de classe qui, lors du dernier conseil de classe de l’année scolaire, exprime sa réponse qui peut être favorable ou défavorable. Il est donc nécessaire d’en informer le professeur principal afin qu’il expose (après un entretien avec vous) votre projet aux autres membres du conseil de classe.

    Pour une troisième DIMA (dispositif d’initiation aux métiers de l’alternance), vous aurez à présenter une argumentation. Je vous conseille de la préparer à l’aide des outils signalés ci-après :

    – Fiche de présentation de ce dispositif sur le site : http://www.onisep.fr/Choisir-mes-etudes/Au-college/Collegiens-a-besoins-educatifs-particuliers/decouvrir-l-entreprise-au-college-parcours-individualisés-3e-Prepa-pro-DIMA
    – Deux livres dans la collection L’Etudiant : “100 questions-réponses pour bien s’orienter” (des informations et arguments pour présenter votre demande) et “Parents d’élèves : vos droits” (comment recourir éventuellement à la commission d’appel en cas de refus d’accéder à votre demande) . Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  11. Anniele 25 Nov 2015 à 16:47

    Mon fils est en troisième et ça ne se passe pas bien. On nous avait proposé un redoublement de la quatrième mais nous avons eu le tort de refuser et avons exigé et obtenu le passage en 3e… clase dans laquelle ma fille est absolument larguée !

    Notre idée est de ne pas la laisser passer en seconde pro ou en CAP (ainsi que le professeur principal nous dit qu’on se préparerait à le décider dans son collège actuel) , mais de demander un redoublement.

    Est-il vrai qu’ils ont la possibilité de le refuser et de l’affecter d’officie en seconde pro ou en CAP ?

  12. B. Magliulole 26 Nov 2015 à 17:46

    Réponse à Annie

    Si le conseil de classe propose une orientation vers une voie d’études que vous n’avez pas demandée, vous avez le droit de préférer un redoublement volontaire, sous réserve des places disponibles. Dans ce cas, vous pourriez être alors obligé de le changer de collège. Et si le conseil de classe décide malgré tout de l’orienter vers la voie professionnelle, vous disposerez comme l’an dernier du droit de recours à la commission d’appel.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant:fr

    N’ hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  13. Benle 29 Nov 2015 à 18:15

    Bonjour, je suis actuellement en 1ere ES dans un lycée à toulon. Avec mes parents nous allons partir de toulon et déménager à 10 km. L’endroit où je vais habiter dépend d’un autre lycée, or je n’ai pas envie de changer de lycée, mes parents n’ont pas envie que je change non plus. Comment je peux faire pour rester dans mon lycée d’origine ?
    (Sachant que des moyens de transports me permettent d’être à mon lycée en 20min d’où je viens de m’installer.)

  14. B. Magliulole 30 Nov 2015 à 8:47

    Réponse à Ben

    Les affectations des élèves dans les établissements scolaires publics se font en effet selon une règle dite “de sectorisation” qui veut qu’en fonction de son adresse familiale, on a une zone pré désignée au sein de laquelle se situent le ou les établissements qu’on peut demander (carte scolaire). Il en résulte que lorsqu’on déménage, on peut en effet être amené à devoir changer d’établissement

    Mais il est possible de demander une dérogation, surtout dans votre cas. Je conseille à vos parents de s’appuyer sur deux arguments : le souhait de vous permettre de bénéficier d’une sorte de “continuité pédagogique ” (surtout si cela se passe bien dans votre actuel établissement scolaire : un avis favorable du chef d’établissement serait un important atout), prouver que le déplacement vers cet établissement serait d’une durée très acceptable. La décision appartient aux autorités académiques, et non au chef d’etablissement

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    -Parents d’élèves : vos droits (comment demander une dérogation…)
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  15. maikale 01 Dec 2015 à 11:42

    Vous devez prochainement venir dans le collège de ma fille, à Bordeaux, pour faire une conférence sur l’après-classe de troisième. Ils e trouve que dans ce collège, on a tendance à ne parler que des filières générales de lycée, l’établissement n’offrant pas ‘autres voies d’études secondaires.

    Or, je m’interroge sur l’opportunité d’une orientation vers la voie professionnelle, ou technologique, ma fille étant attirée par le médico-social

    Merci de ne pas oublier d’évoquer ces autres filières

  16. B. Magliulole 02 Dec 2015 à 9:26

    Réponse à Maïka

    je dois en effet me rendre très prochainement dans un collège de Bordeaux pour une conférence sur “Du collège au lycée , puis vers l’enseignement supérieur : réussir son orientation scolaire”

    Promis / juré : je n’oublierai pas qu’il n’y a pas que les bacs généraux à présenter. Ce n’étais d’ailleurs pas mon intention

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    A bientôt

    Bruno Magliulo

  17. magicle 03 Dec 2015 à 9:43

    Mon fils est en troisième et veut préparer un bac professionnel commerce. Ma femme et moi pensons que c’est une mauvaise orientation et voulons qu’il entre en seconde générale. le professionnel pourquoi, mais après un bac général.

    Je précise que son professeur principal trouve que ce serait du gachis sil n’entre pas en seconde générale.

    Comment le convaincre ?

  18. B. Magliulole 05 Dec 2015 à 8:15

    Réponse à Magic

    LA voie professionnelle n’est pas choisie que par les seuls élèves de troisième ne présentent pas un bon bilan scolaire. Certains bons élèves, parfaitement aptes à réussir en voie générale ou technologique, font un choix positif au profit de la voie professionnelle qui semble leur mieux convenir.

    Toutefois, rien n’interdit d’entamer des études professionnels (BTS, DUT, écoles …) après un bac technologique ou général. Le compromis pour vous et lui ne serait-il pas qu’il entre en seconde générale et technologique et opte ensuite pour un bac technologique ?

    Pour en savoir plus, dans la collection l’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique ?
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  19. mariole 07 Dec 2015 à 12:50

    Mon fils est en quatrième section européenne (anglais), et son principal vient de nous annoncer que du fait de la réforme du collège, cette section disparaître dès l’an prochain. Est-ce que cela veut dire qu’il n’y aura pas de continuité ?

  20. MFR La Meignannele 07 Dec 2015 à 18:01

    Bonjour Bruno,

    Merci beaucoup pour cet article. L’orientation après le collège est toujours une étape importante pour les élèves comme pour leurs parents, qu’elle que soit le parcours choisi

    Etant directeur d’une Maison Familiale Rurale, j’aimerais dire quelques mots sur ces structures qui n’ont pas été évoquées en tant que telle. Ne dépendant pas du Ministère de l’Education mais du Ministère de l’Agriculture, l’impasse est assez fréquente.

    Après le collège, les MFR peuvent être une bonne option pour des élèves que sont demandeurs d’un peu d’indépendance (possibilité d’internat et de vie en collectivité) et d’un accompagnement plus personnalisé.

    La MFR La Meignanne propose par exemple un CAP Petite Enfance ou un Bac Pro SAPAT (Services Aux Personnes et Aux Territoires) en alternance.

    Les réseaux des MFR est très dense sur le territoire et la diversité des formations proposées permet d’envisager de nombreuses options et de nombreux projets professionnels.

    Merci encore pour votre article Bruno.
    A bientôt.

  21. B. Magliulole 09 Dec 2015 à 9:12

    Réponse à MFR La Meignane

    Monsieur le Directeur,

    Merci pour cette contibution à une meilleur connaissance d’un univers de formation trop peu connu : celui du réseau national des Maisons familiales et rurles.

    Je témoigne qu’elles offrent à nombre d’élèves une réelle opportunités d’études secondaires épanouissantes, tout particulièrement en sortie de collège, mais pas uniquement.

    J’invite les lecteurs intéressés à les découvrir plus en détails sur le site qui leur est consacré (taper “maisons familiales et rurales” sur un moteur de recherche).

    Bruno Magliulo

  22. B. Magliulole 09 Dec 2015 à 9:29

    Réponse à Mario

    je comprend votre désarroi car s’il est confirme que la réforme des collèges s’applique d’ “un bloc” (c’est-à-dire sur les quatre niveaux de la scolairité du collège en même temps), on aura en effet des situations telle que celle que vous dénoncez, justement me semble-t-il car dans ce cas, on aurait une rupture de continuité. Je me demande d’ailleurs si dans ce cas, les tribunaux administratifs ne seront pas fondés à condamner l’Etat pour manquement à cette règle de continuité du service public.

    Tout ce que je peux vous dire c’est que la question n’est pas encore tranchée. J’espère que la sagesse l’emportera et qu’on n’appliquera cette réforme que progressivement : en sixième à la retrée 2016, cinquième en 2017, etc. Mais rien n’est moins sur

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    bruno Magliulo

  23. leoncele 14 Dec 2015 à 12:06

    Si le conseil de classe ne donne pas son accord pour un passage de mon fils en seconde générale, et que la commssion d’appel confirme cette décision, pourrais-je faire un recours devant un tribunal ?

  24. B. Magliulole 14 Dec 2015 à 21:38

    Réponse à Léonce déjà envoyée

    Bruno Magliulo

  25. Anne-Laurele 14 Dec 2015 à 23:24

    Bonsoir,
    Nous nous sommes rencontrés lors de la journée pédagogique concernant la réforme du collège à Charles de Foucauld ( à Nancy).

    J’enseigne dans une 4ème Aide et Soutien. Un élève de cette classe qui est arrivé dans ce dispositif en septembre pour trouble DYS, obtient de bons résultats actuellement. La famille, ainsi que l’élève souhaitent poursuivre dans des études scientifiques, et émet le voeux que l’élève redouble en 4ème générale. Je trouve que c’est une très bonne idée.

    Néanmoins, j’ai entendu dire que dorénavant, les élèves ne pourront plus redoubler.
    Est-ce vrai?
    Même dans des cas particuliers comme celui que je viens de vous exposer?

    Merci par avance de votre réponse.
    Anne-Laure

  26. B. Magliulole 15 Dec 2015 à 8:45

    Réponse à Anne-Laure

    Il est vrai qu’il existe désormais des directives officielles visant à limiter les redoublements, mais les conseils de classe gardent la possibilité d’en décider à chaque pallier d’orientation.

    Le probleme est que la sortie de 4e n’est pas une fin de cycle, et donc ne correspond pas à un pallier d’orientation. Autrement dit, Le conseil de classe peut émettre une recommandation de redoublement volontaire (qu’il faut bien sûr que la famille accepte ).

    Vous voudrez bien saluer de ma part Madame Lacroix

    Je restera disposition si vous souhaitez me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  27. Anne-Laurele 15 Dec 2015 à 22:49

    Bonsoir, Merci beaucoup pour cette réponse rapide. Je transmet à Mme Lacroix vos salutations.
    A bientôt peut être. Cordialement
    Anne-Laure

  28. Léole 16 Dec 2015 à 11:55

    C’est quoi le bac STD2A ? Est-il disponible partout ?

  29. B. Magliulole 16 Dec 2015 à 12:25

    Réponse à Léo

    Il s’agit du bac “sciences et technologies du design et des arts appliqués”. Cette filière est rare et ne se trouve donc pas dans tous les lycées. De plus, elle sélectionne à l’entrée, et l’un des critères de tri est d’avoir suivi et réussi en seconde l’enseignement d’exploration de “création et culture design” (six heures par semaine), lequel n’est proposé que dans des lycées qui offrent une préparation au bac STD2A

    Plan B : préparer un autre bac avec option arts plastiques et attaquer les études d’arts appliqués dans le supérieur

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique ? (tout sur le bac STD2A et ses débouchés)
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Les métiers de la création et du design
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  30. Rémyle 20 Dec 2015 à 15:52

    Ma fille est en 3e et n’a aucun projet professionnel, ce qui me semble normal à son âge. Or, du fait de ses mauvais résultats scolaires, elle est menacée d’orientation vers une seconde professionnelle, et son professeur principal nous a récemment dit qu’il fallait qu’on réfléchisse à un projet professionnel d’ici février.

    Comment peut-on orienter vers un seconde spécialisée professionnellement, une gamine de 15 ans qui n’a aucun projet professionnel ?

  31. B. Magliulole 23 Dec 2015 à 16:11

    Réponse à Rémy

    Vous mettez en plus vide ce une des nombreuses anomalies en matière d’orientation : alors qu’il faudrait n’affecter en seconde pro ou en première année de CAPk
    Nuque des élèves porteurs d’un projet rofessionnel clair, pour beaucoup, la voie professionnelle est celle que les conseils de classe imposent aux élèves présentant les plus mauvais bilan scolaire de classe de troisième. .. Sans que les élèves aient un projet professionnel bien mûri par rapport à la spécialité professionnelle ainsi désignée.

    Ainsi s’explique en grande partir Le fait que près d’un cinquième de ces élèves s’évaporent

    Bien entendu, au cas où une telle décision serait prise, et si vous êtes alors en désaccord, vous aurez le droit de recourir à la commission d’appel

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Pour quel metier êtes-vous fait ?
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  32. Maïtéle 24 Dec 2015 à 10:29

    Vous devez prochainement venir au lycée Montalembert de Nogent-sur-Marne faire une conférence sur l’orientation après les classes de troisième et seconde. J’y serai.

    Est-ce que vous recevez des élèves pour des consultations en face à face ? Je précise que je suis prête à vous payer

  33. B. Magliulole 24 Dec 2015 à 10:37

    Réponse à Maïté

    Désolé mais je ne prend pas de rendez-vous pour des consultations individuelles, mon métier principal rendant cela impossible, faute de temps pour le faire.

    Par contre, si à l’issue de la conférence que je dois en effet venir faire à Montalembert le mardi 26 janvier de 20h à 21h30, vous le souhaitez, nous pourrions avoir une courte conversation.

    de plus, ce blog est à votre disposition

    A bientôt à Montalembert

    Bruno Magliulo

  34. Jeannele 25 Dec 2015 à 11:51

    Pour le passage en seconde nous allons sans doute déménager mais ne connaitrons notre nouvelle adresse qu’en août 2016. A cette date, les affectations des élèves se seront déroulées dans l’académie de notre fille (Bordeaux). Comment alors faire pour obtenir une nouvelle affectation. A quel service du rectorat devons-nous nous adresser ?

  35. B. Magliulole 26 Dec 2015 à 8:27

    Réponse à Jeanne

    Tant que vous n’avez pas de certitude concernant votre futur domicile, vous ne pouvez évidemment que vous baser sur votre adresse actuelle pour préparer l’orientation et l’affectation de votre fille.

    Dès que vous aurez connaissance de votre nouvelle domiciliation, il vous faudra vous mettre en rapport avec la direction ou le service chargé des affectations en lycée de votre futur rectorat d’académie. C’est là que s’organiseront les choses en matière d’affectation ( en tenant compte bien sûr de la décision d’orientation qui aura été prise au niveau de son actuel collège, éventuellement par la commission d’appel).

    Attention : les affectations en seconde relèvent d’une procédure télématique appelée AFELNET (affectation des élèves par le net). Concrètement, il s’agit d’un barème académique que l’on croise avec vos vœux d’affectation). Vous en saurez plus sur le site de votre future académie.

    Est-il nécessaire d’insister sur l’importance que vous connaissiez votre future adresse de résidence AVANT que ne commencent les opérations d’affectation (généralement entre le 15 mai et la fin juin). Sinon, ce sera là où il reste des places !

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  36. alainle 28 Dec 2015 à 12:05

    Mon fils est en troisième dans un collège public de Lyon et nous souhaitons qu’il fasse son lycée dans un établissement privé sous contrat. Y a-t-il des conditions spéciales ? Faut-il se manifester dès à présent ?

  37. B. Magliulole 29 Dec 2015 à 8:25

    Réponse à Alain

    Les règles du recrutement des élèves dans les établissements privés sous contrat sont en effet assez différentes de celles auxquelles on est confronté dans les établissements publics. Première grosse différente : on doit prendre directement contact avec le chef d’établissement ou la personne désignée. En outre, le calendrier est beaucoup plus serré : c’est dès la rentrée des vacances actuelles que vous devez vous manifester, certains lycées ayant déjà ouvert leurs registres d’inscription depuis … novembre. Enfin, il ne suffit pas d’avoir obtenu son passage en seconde par le conseil de Classe du collège actuellement fréquenté : bien que localisé dans le “secteur” de recrutement de l’enseignement public, un lycée privé à la possibilité de recruter un bon élève hors seCteur, et de ne pas accepter la candidature d’un autr pourtant domicilié de façon proche.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parebts d’élèves : vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  38. rémyle 29 Dec 2015 à 10:47

    Notre fils est en troisième et voudrait préparer un bac S. Il est très bien noté et se demande , parmi les divers enseignemlents d’exploration de clase de seconde générale, quels sont ceux qu’il faut choisir

  39. B. Magliulole 30 Dec 2015 à 20:08

    Réponse au Rémy

    Il est dans votre cas conseillé que, parmi les deux enseignements optionnels d’exploration que vous devez suivre en seconde, figure celui de “mesures et pratiques scientifiques

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    -100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    BONNE CONTINUATION

    BRUNO MAGLIULO
    ” (MPS).

  40. jean-lucle 01 Jan 2016 à 14:05

    Ma fille va demander à s’orienter vers la seconde générale en vue de préparer ensuite un bac ST2S. Or, dans son futur lycée, cette filière n’est pas proposée. Devons-nous renoncer ou nécessairement choisir un lycée ayant cette spécialité mais avec internat ?

    Elle voudrait faire une école d’infirmière après le bac

  41. B. Magliulole 02 Jan 2016 à 12:03

    Réponse à Jean-Luc

    La filière ST2S est en effet relativement rare, et les lycées qui la proposent sont généralement les seuls à proposer en seconde l’enseignement d’exploration de “sciences médico-sociales”.

    Il n’est pas obligatoire d’avoir suivi cet enseignement d’exploration pour être autorisé à entrer en première ST2S, mais ceux qui l’ont fait sont normalement prioritaires.

    Votre fille a donc en effet intérêt à accepter d’entrer dans un lycée avec cette option d’exploration, quitte pour cela à être interne trois ans au lieu de deux (car cela arrivera inévitablement puisque dans votre ville le bac T2S n’est pas proposé).

    Plan B : un bac S et des études de santé dans le supérieur

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Que faire avec un bac technologique (tout sur le bac ST2S et ses débouchés)
    Par l’Internet : htrtp://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  42. Yannickle 02 Jan 2016 à 12:26

    Mon fils est en troisième et va très probablement être orienté vers une seconde générale. Le problème est que nous devons déménager en juin ou juillet et que je ne pense pas connaître l’adresse de mon nouveau logement avant cette date.

    comment faire pour le choix du lycée ? Attendre d’avoir notre nouvelle adresse ? Faire comme si nous devions rester à Bergerac et demander son affectation sur place, quitte à demander ensuite sa mutation sur un lycée de Toulouse ? Est-ce que cela se passe de la même façon pour un lycée public que pour un de statut privé sous contrat ?

  43. B. Magliulole 03 Jan 2016 à 10:25

    Réponse à Yannick

    Tant que vous ne disposez pas de votre future adresse, vous devez procéder aux opérations d’affectation de votre enfant comme si vous ne deviez pas changer d’adresse. Vous recevez une affectation fonction de votre actuelle adresse. Plus tard, lorsque vous saurez qu’elle est votre nouvelle adresse, vous contacterez sans tarder les services des affectations en lycée de votre académie (voir le site : http://www.ac-toulouse.fr) pour procéder à une demande de réaffectation.

    Je ne vous cache pas qu’au plus tôt vous saurez qu’elle est cette a dressé, au plus il sera facile de bien affecter votre enfant.

    Quand aux lycees privés de Toulouse, vous pouvez d’ores et déjà en contacter. Le plus tôt sera le mieux.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  44. léale 06 Jan 2016 à 12:27

    Nous devons quitter la France pour aller vivre à Bucarest. J’i vu qu’il y existe un lycée français : le lycée Anna de Noailles. Est-ce que si le conseil de classe du collège actuellement fréquenté par ma fille à Nancy décide d’un passage en seconde générale, cette décision peut être contesté par la direction du lycée de Bucarest ?

    Et est-ce que les programmes enseignés sont strictement ceux des lycée français de France ?

  45. B. Magliulole 08 Jan 2016 à 10:06

    Réponse à Léa

    Non, aucun lycée français, fut-il installé à l’étranger, ne peut remettre en question la décision d’orientation qui sera prise au niveau de votre collège actuel

    Et oui, les programmes enseignés respectent strictement ceux des établissements français.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  46. remyle 08 Jan 2016 à 10:13

    Notre fille est en troisième dans un collège public, et nous désirons l’inscrire en seconde dans un lycée privé sous contrat.

    Comment devons-nous procéder ? Est-ce que c’est auprès du rectorat, directement auprès de l’établissement privé ?

  47. B. Magliulole 10 Jan 2016 à 9:31

    Réponse à Rémy

    Pour une candidature en vue de voir votre fille admise en lycée privé sous contrat, vous devez commencer par prendre rendez-vous avec le directeur (ou la personne désignée pour vous recevoir) del’etablissement que vous convoitez. Attention : ces établissement donnent normalement la priorité d’accès à leurs secondes aux élèves issus des troisièmes de leur collège. Pour ceux qui viennent d’ailleurs, l’admission n’est pas automatique.

    Conseil : n’attendez pas pour prendre rendez-vous.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  48. léole 11 Jan 2016 à 13:07

    Est-ce que si une formation au bac n’existe pas dans le lycée auquel est destiné mon fils, i pourra malgré tout y aller après la seconde générale ? Je pense au bac STL, non préparé dans le lycée (le seul) de notre ville, et pour lequel il pourra être interne en 2017 s’il est admis en première STL.

  49. B. Magliulole 12 Jan 2016 à 9:11

    Réponse à Léo

    Le passage en première STL sera envisageable dans son cas, mais dans un autre lycée puisque cette spécialité n’existe pas dans l’établissement où il fera sa seconde.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Que faire avec un bac technologique ?
    En librairie ou Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  50. lionelle 12 Jan 2016 à 12:16

    Mon fils est scolarisé à Paris dans un établissement scolaire privé hors contrat. Il est en troisième.

    L’un de ses professeurs lui a dit que s’il veut passer en lycée public, il devra se soumettre à un examen et pourrait y être refusé, même si son conseil de clase décide de son passage en seconde générale

    Qu’en pensez-vous ?

  51. B. Magliulole 13 Jan 2016 à 10:16

    Réponse à Lionel

    C’est exact. Les établissements privés hors contrat ne sont pas reconnus par l’Education nationale. De ce fait, si les diplômes du brevet et du bac sont reconnus (parce que diplômes d’Etat), il n’en va pas de même des décisions d’orientation qui ne sont valables que pour l’établissement fréquenté.

    Il en résulte que pour un passage dans un établissement de statut public, la réussite à un examen rectoral est obligatoire. Vous en trouverez les modalités sur le site de votre académie.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienterPar l’Internet : http://boutique.letudiant.

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  52. Yannickle 13 Jan 2016 à 12:21

    Ma fille est en troisième et souhaite devenir infirmière. Alors : bac S obligatoire ou pas ? Dans son collège, les avis sont partagés.

  53. DAHANle 13 Jan 2016 à 16:32

    Bonjour M MAGLIULO

    Nous aurions souhaité procéder à une orientation réaliste pour notre fils qui est en Terminale ES en fonction des ces notes obtenues depuis deux ans. Comment pouvons nous procéder ?

    MErci

  54. B. Magliulole 14 Jan 2016 à 8:26

    Réponse à Yannick

    l’admission en institut de formation en soins infirmiers se fait sur un concours sans véritable épreuve purement scientifique, si bien que les bacheliers ES candidats ont un assez bon taux de réussite. Cependant, les S réussissent mieux ce concours, et sont ensuite fortement aides par leur bagage scientifique. Avantage au bac S donc, mais avec le bac ES c’est tout à fait envisageable !

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :

    – Les carrières paramédicales
    Par l’Internet : http://boutique.Letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  55. B. Magliulole 14 Jan 2016 à 15:54

    Réponse à DAHAN

    Vous pouvez commencer par demander conseil à son professeur principal. Mais aussi consulter un conseiller d’orientation-psychologue, dans l’établissement ou dans un CIO (centre d’information et d’orientation).

    Parallèlement, faites lui faire les tests qui sont proposés, avec grilles d’auto analyse, dans le livre de la collection l’Etudiant intitulé “Pour quelles études êtes-vous fait ?” (par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr). Tout cela ayant été fait, si vous n’y voyez pas suffisamment clair, il sera temps de consulter un conseiller dans un cabinet privé (mais payant). Très bon rapport qualité / prix : le service “coaching orientation” de L’Etudiant (tel : 01 75 55 41 60 ou http://orientation.letudiant.fr)

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  56. NAJOUAle 21 Jan 2016 à 12:58

    Bonjour mon fils est en troisième il n’a jamais redoublé et est dyslexique il a certaines difficultés alors ses enseignants veulent qu’il fasse une formation je n’ai rien contre mais il lui ont mis cette idée depuis la sixième alors il avait décider de faire dans la pâtisserie hors nous sommes en tunisie et difficile de le faire étudier en France. Puis pendant les vacances de noël il a changé d’avis et veut continuer dans la voix technologique donc je voudrais savoir si avec 10.5 et 11 de moyenne il pourra passer sinon je demanderais le redoublement

  57. B. Magliulole 21 Jan 2016 à 20:16

    Réponse à Najoua

    Difficile de vous garantir qu’avec de telles notes moyennes il est assuré d’obtenir son passage en classe supérieure. De plus, j’ignore si en Tunisie on a un système identique au système français. En France, a l’issue de la classe de troisième, on doit d’abord entrer en seconde générale et technologique, et c’est à l’issue de cette classe que se fait la répartition entre les filières générales et technologiques. Par contre, a l’issue de la classe de troisième, on peut aussi aller vers une seconde professionnelle (restauration par exemple) ou un CAP (pâtisserie par exemple). J’ignore si c’est pareil en Tunisie.

    En outre, comme vous vous en doutez sans doute, les décisions de passage en seconde sont certes fonction du bilan scolaire de troisième, mais certains collèges sont plus exigeants que d’autres. En France, je connais des collèges dans lesquels de telles notes suffiraient, et d’autres où ça ne suffirait pas. Je suppose que c’est pareil en Tunisie.

    Reste à savoir de quelle voie technologique vous parlez. On ne considérera pas ses diverses moyennes par disciplines de la même façon selon que la filière technologique demandée est tertiaire, industrielle ou agricole.

    J’espère que cette réponse est de nature à vous éclairer

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Lagliulo

  58. Fabiennele 21 Jan 2016 à 23:28

    est-il vrai qu’en cas de décision d’orientation non demandee par la famille on peut demander un redoublement volontaire ?

  59. B. Magliulole 25 Jan 2016 à 8:29

    Réponse à Fabienne

    Oui, c’est vrai ! Mais attention : il faut pour cela trois conditions :

    1) Que l’élève pour qui on demande un redoublement volontaire n’ait pas déjà redoublé sa classe

    2) Que la filière que le conseil de classe imposé n’ait strictement pas été demandée (une demande en deuxième ou troisième vœu est considérée comme une demande et interdit donc de bénéficier de cette disposition).

    3) Que l’on ait commencé par user des possibilités de recours à la commission d’appel

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  60. Brunole 25 Jan 2016 à 9:06

    Je serai présent demain à la conférence que vous venez faire au lycée Montalembert de Nogebt-sur-Marne.

    Nous nous interrogeons sur la filiere STD2A. Notre fils est tes désireux d’y entrer, et nous sommes d’accord, mais elle n’existe pas dans son établissement. Devons-nous demander son changement de lycée des l’entrée en seconde, ou pouvons-nous commencer par une seconde générale à Monqtalembert et demander la première STD2A dans un an ?

    À demain et merci de venir aider les parents de troisieme

  61. Brunole 25 Jan 2016 à 20:05

    Réponse à Bruno

    Je vous confirme ma présence au lycée Montalembert demain soir, pour une conférence destinée aux parents et élèves de troisieme et seconde. Le thème traité est celui de l’orientation post 3e/seconde.

    En fin de seconde générale et technologique, l’entrée en seconde STD2A est prioritairement accordée aux élèves qui, en seconde, ont suivi l’enseignement d’exploration de “création et culture design”. Il s’agit d’un enseignement à horaire lourd (6heures par semaine) donc non rattrapable si on n’en a pas bénéficié.

    Il est donc fortement recommandé , si on confirme cette vocation, de changer de lycée afin de bénéficier de cet enseignement d’exploration.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Les metiers de la création et du design
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  62. B. Magliulole 25 Jan 2016 à 20:07

    Réponse à Bruno

    Vous trouverez ma réponse juste avant

    B. Magliulo

  63. B. Magliulole 25 Jan 2016 à 20:10

    Réponse à Bruno

    Je vous ai repondu par ailleurs

    B. Magliulo

  64. Murielle 26 Jan 2016 à 18:16

    Apres une troisieme pre professionnelle,npeut-on quand même demander à passer e n seconde générale, ou est-on obligé de demander une seconde pro ?

  65. Mariale 27 Jan 2016 à 11:41

    Bonjour M. Magliulo,

    Notre fille redouble sa 3ème dans un lycée privé sous contrat (redoublement à notre demande pour éviter une orientation en voie professionnelle non souhaitée ni par elle ni par nous) et ça se passe beaucoup mieux cette année.

    Nous souhaiterions qu’elle intègre un lycée avec option d’exploration Création Culture et Design pour se diriger vers un Bac STD2A, ce qui n’est pas proposé dans l’établissement où elle est en ce moment.
    Si nous demandons cela, sachant que les enseignements d’exploration ne sont pas pris en compte pour les affectations dans le public, nous ne sommes pas certains d’avoir une place qui réponde à ce souhait. Or, le collège où elle est nous indique que si nous formulons cette demande, ils se chargent de faire les démarches sur Affelnet mais ils la désinscrivent d’office pour l’an prochain chez eux…
    Donc, le risque est qu’elle se retrouve dans un lycée public (n’importe où dans l’académie…) qui n’ait pas cet EE et sans place dans l’établissement où elle est depuis la 6ème où elle pourrait suivre une filière générale.

    Que nous conseillez-vous??

    Cordialement,

  66. B. Magliulole 27 Jan 2016 à 18:59

    Réponse à Maria

    L’admission en première STD2A est prioritairement accordée aux élèves qui, en seconde, ont opté pour l’enseignement d’exploration de “création et culture design” et y ont fait leurs preuves. Il est vrai qu’un candidat n’ayant pas opté pour cet enseignement d’exploration est en droit de demander son orientation vers la 1e STD2A, mais en pratique, c’est très rarement accordé dans ce cas.

    Or, cet enseignement optionnel d’exploration de seconde est rare, et sélectif.Il y a donc risque en effet de se retrouver non pris en seconde avec “création et culture design”, dans le lycée demande pour cette option, mais reversé sur d’autres enseignements d’exploration, avec en effet risque de perdre toute possibilité de retour vers son établissement d’origine.

    La question est donc de savoir si vous acceptez de courir ce risque ou non. La décision vous appartient.

    Si votre enfant est contraint d’entrer en seconde avec d’autres enseignements de spécialité, il lui faudra opter pour un enseignement d’arts plastiques, afin de mieux se préparer à demander à éventuellement faire des études supérieures en arts appliqués.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Pour quelles études êtes-vous fait ?
    – Les metiers du design et des arts appliqués (avec les formations post bac de ce domaine)
    En librairie ou par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  67. B. Magliulole 28 Jan 2016 à 11:21

    Réponse à Muriel

    Oui, vous avez parfaitement le droit d’exprimer le vœu d’entrer en seconde générale, mais la décision sera prise par le conseil de classe, au vu du bilan scolaire, éventuellement par la commssion d’appel si vous décidez d’y recourir

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Parents d’élèves, vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  68. damienle 30 Jan 2016 à 8:34

    Si mon fils va faire ses études d’infirmier en Belgique, est-ce que son futur diplôme sera reconnu en France au retour ?

  69. Henrile 30 Jan 2016 à 10:37

    Bonjour Madame, Monsieur,

    Nous sommes les parents de Pauline, qui termine sa 3ème, et qui participe à la rédaction de ce message.

    Nous voudrions vous demander conseil quant au choix de l’option de seconde et du bac à venir dans un an.

    Pauline est une jeune fille brillante. Elle est attirée par des métiers comme critique littéraire ou journaliste. Ses goûts sont plutôt orientés vers la filaire littéraire, en particulier avec des matières comme le français, la littérature, les langues étrangères, les arts plastiques et graphiques (elle suit un cours de dessin).

    En même temps, elle a d’excellentes notes dans les branches scientifiques et mathématiques.

    Le bac L a la préférence de Pauline.

    Comme souvent, ses parents, devant sa polyvalence, craignent que le bac L ferme des portes dans le monde d’aujourd’hui. Le bac L avec option math est une idée, mais sur quoi débouche-t-elle ?

    Le bac “design et arts appliqués” est aussi une option.

    Le bac s est, encore aux des parents que nous sommes, une valeur sûre : des étudiants en droit sont passés par le bac S par exemple !

    Et dans ce contexte, quelle option de seconde choisir ? (parmi la liste suivante) :
    
    Langues et cultures de l’Antiquité Latin ou Grec
      Arts visuels
      Méthodes et pratiques scientifiques
      Littérature et société (Pauline a une préférence pour cette option)

    Avec toute notre gratitude,

    Bien cordialement,

    Pauline, Sophie et Henri

  70. B. Magliulole 31 Jan 2016 à 8:46

    Réponse à Henri

    Pauline – que je félicite pour son très bon bilan scolaire – est victime d’un syndrome rare mais bien connu, qui fait rêver beaucoup d’élèves et parents qui aimeraient bien avoir un tel problème : celui d’une élève bonne en tout et qui a du mal à entrer dans un commencement de spécialisation, donc à renoncer à certains pans du savoir. Mais c’est inévitable quand on sort du collège, et plus encore quand il s’agira de choisir son bac (dans un an).

    L’avantage de la seconde est qu’elle offre encore un an avant de choisir sa voie. Le tronc commun est suffisamment large pour presque tout envisager à son issue. Ce qui distingue les élèves passe en effet par les enseignements optionnels , et notamment les “enseignements d.exploration”.

    Il faudra en choisir deux :

    1) un est obligatoirement économique : “sciences économiques et sociales” ou “principes fondamentaux de l’économie et de la gestion” . Je vous conseille le premier, plus riche de culture générale.. Et qui n’oblige en rien à opter ensuite pour le bac ES (mais le permet si on fait un tel choix).

    2) l’autre est à choisir dans une liste proposée par l’établissement fréquente. Compte tenu du profil de votre fille, l’enseignement d’exploration de “littérature et société ” me semble en effet un bon choix, mais il est très tourne vers une pre orientation vers le bac L , Alors que l’enseignement d’exploration de “méthodes et pratiques scientifiques” est l’ antichambre de ceux qui souhaitent aller vers S. Cependant, si ses résultats en sciences et maths sont bons dans le tronc commun, elle conservera la possibilité d’opter dans un an pour le bac S.

    Et rien n’interdit d’ajouter une option facultative de langues de l’antiquité ou troisieme langue étrangère, ou arts … Selon l’offre de l’établissement.

    Ensuite, il faudra que Pauline accepte de se spécialiser : bac L , S ou Es ,,, il sera alors nécessaire de trancher.

    Reste le cas que vous évoquez du bac STD2a (design et arts appliqués). Attention : pour pouvoir y entrer il faut , en seconde, avoir opté pour l’enseignement d’exploration de “création et culture design”, et bien sûr y avoir fait ses preuves (l’admission en premier STD2a est sélective). Or, cet enseignement à horaire lourd (6heures par semaine) est rarement propose, et obligé fréquemment les postulants à changer de lieu d’études secondaires, voire à se placer dans un lycees avec internat. Est-ce le cas pour vous, je l’ignore.

    Toujours est-il que ce bac STD2a, contrairement aux autres qui se choisissent en fin de seconde, doit être choisi des cette année de troisième.

    Reste la difficulté à trancher concernât le futur choix du bac. C’est vrai que l’avantage du bac S est qu’il est le seul qui permet de frapper à toutes les portes, et donc de se donner le plus de temps avant de choisir son terrain de specialisation, mais pour une élève très motivée par le domaine littéraire et/ou artistique, d’autres voies (L ou STD2a) s’offrent à elle, qu’il ne faut pas écarter à priori. Pauline doit cependant être consciente qu’en faisant un tel choix, elle se ferme définitivement la porte des etudes superieures scientifiques (ce qui ne serait pas grave si elle a renoncé à cela).

    Conseil : pour éclaircir l’horizon, je conseille à Pauline de se livrer aux tests proposés dans un ouvrage qui pourrait m’aider à choisir. Son titre : “Pour quelles études êtes-vous fait ?” (Collection L’Etudiant : en librairie ou sur le site http://boutique.letudiant.fr)

    N’hésitez pas à me poser d’autres questions

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  71. B. Magliulole 02 Feb 2016 à 7:17

    Réponse à Damien

    oui : la Belgique fait partie de l’ Union européenne et de ce fait, les diplômes delivres sont valables dans les 28 pays membres

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Partir faire ses études à l’étranger
    – Les carrières paramédicales
    Par l’Internet: http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    bonne continuation

    Bruno Maglîulo

  72. jacquesle 03 Feb 2016 à 10:38

    C’est quoi la différence entre une procédure d’orientatuion et une procédure d’affectation ?

  73. B. Magliulole 04 Feb 2016 à 8:35

    Réponse à Jacques

    Vous avez raison de bien distinguer ce que beaucoup confondent.

    La procédure d’orientation consiste à décider du passage en classe supérieure ou du redoublement d’un élève, et en cas d’affectation vers un niveau scolaire correspondant à plusieurs voies (par exemple, à l’issue d’une classe de troisième : seconde pro ou seconde générale et technologique ou seconde spécifique ?) vers quelle type de classe supérieure l’élève est orienté. Ainsi par exemple, décider de faire redoubler un élève de troisième, ou décider de faire passer un élève de seconde générale et technologique en première L, relèvent d’une procédure d’orientation

    Cette décision d’orientation ayant été prise, se poser la question de savoir dans quel établissement on va être affecté. Et pour cela, il existe des procédures spécifiques selon le type d’établissement (public ou privé sous contrat ou privé hors contrat), et le niveau scolaire concerné (passage en 6e, en seconde, en première, …). Par exemple, pour le passage en seconde d’un lycée public, on doit obligatoirement passer par la procédure télématique AFFELNET (affectation des élèves par le net).

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – 100 questions/réponses pour bien s’orienter
    – Parents d’élèves : vos droits
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  74. danielle 04 Feb 2016 à 8:48

    Je me prépare à une carrière de professeur d’économie/gestion dans le secondaire et je suis actuellement en troisième année d’une licence d’économie.

    Or, mes profs m’ont récemment parlé de la possibilité de faire un tel métier en milieu universitaire. Que faut-il faire pour cela ?

  75. Quentinle 04 Feb 2016 à 10:33

    Bonjour Monsieur.
    Je suis actuellement en terminale S. Je me suis inscrit sur post bac la semaine dernière et j’ai une question auquel mes professeurs n’ont su répondre.
    Je souhaite l’année prochaine faire une fac de droit dans le Maine et Loire ( 49 ), c’est une licence libre et ce serait donc mon premier vœu. Mais APB me demande de faire un choix en numérotant toutes les licences libres des Pays de la Loire en droit, suivant mes préférences, qu’ils appellent “vœu groupé”. J’ai donc choisi après l’université du Maine et Loire, l’université de Nantes et ainsi de suite… Mon deuxième vœu serait de faire un BTS, je ne souhaite donc pas, que mon 2ème choix soit l’université de Nantes.
    Si jamais je ne suis pas accepté par l’université du Maine et Loire, c’est logiquement l’université de Nantes qui deviendrait mon vœu numéro 1 dans “le vœu groupé”, mais si l’université de Nantes m’accepte, je ne pourrais donc pas faire de BTS car ce dernier sera supprimé. Comment dois-je faire, y a t-il une solution?
    Cordialement

  76. B. Magliulole 04 Feb 2016 à 12:05

    Réponse à Daniel

    Pour entrer dans une carrière d’enseignant-chercheur de l’université, il faut commencer par accéder à un master (de préférence un master recherche), puis soutenir à bac + 8 au moins une thèse de doctorat. Enfin, cet exercice accompli, il faut trouver son emploi, soit par candidature directe, soit par concours.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Bien choisir sa formation à l’université
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    bruno Magliulo

  77. maïtéle 04 Feb 2016 à 17:43

    Ma fille est en 3e et le bac qu’elle veut préparer n’existe pas dans son lycée, ni même dans notre ville. Il s’agit du bac STD2A (design et arts appliqués).

    Peut-elle attendre un an avant d’y aller, sachant que comme cela supposera dans son cas une nécessité d’internat, nous souhaitons que ce soit le plus tard possible ? Notre souhait serait donc qu’elle fasse sa seconde dans son actuel établissement privé sous contrat, et ne le quitte qu’à la rentrée 2017.

  78. B. Magliulole 04 Feb 2016 à 17:57

    Réponse à Quentin

    Vous avez parfaitement le droit de demander une licence libre en premier vœu, puis un BTS. La “licence libre” que vous signalez (celle de droit) est “à effectifs tendus” (pastille orange sur les fiches de présentation APB). Il en résulte que si le tirage au sort ne vous est pas favorable, vous risquez de n’avoir aucune réponse positive en droit. Il faut donc anticiper ce risque en élaborant un plan B qui, pour vous, est donc un BTS. Mais attention : un BTS est également sélectif, et donc il vous faut un “plan C”, un vœu de précaution (à placer en fin de liste), pour une “licence libre à effectifs non tendus” (signalée par “pastille verte” sur les fiches APB). La nouveauté cette année est que ce dernier vœu de précaution est obligatoire pour les futurs bacheliers généraux, donc pour vous (“plan D”).

    Et rien ne vous interdit de faire le classement suivant : 1. licence de droit université Maine et Loire
    2. BTS X lycée machin
    3. licence de droit université de Nantes
    4. licence libre de … université de …

    Cependant, ce choix n’est pas sans risque, car le classement des vœux a une incidence sur le fait d’être admis en “licence libre à effectifs limités” (pastilles oranges). Du coup, si vous n’avez pas de réponse positive sur les vœux 1 et 2, le risque est que votre demande soit écartée pour le vœu 3 et que vous vous retrouviez sur le vœu 4. Ce n’est pas forcément ce qui se passera, mais le risque existe.

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Bien choisir sa formation à l’université
    Collection L’Etudiant. En librairie ou sur le site : http://boutique.letudiant.fr

    n’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  79. B. Magliulole 06 Feb 2016 à 7:45

    Réponse à Maite

    L’admission en première STD2A est prioritairement accordée (filiere sélective) aux élèves qui, en seconde, ont opté pour l’enseignement d’exploration de “création et culture design” et y ont fait leurs preuves. Cela s’explique : cet enseignement d’exploration est de 6 heures par semaine, et donc ne se rattrape pas !

    Votre fille a donc intérêt à demander à entrer dès la rentrée prochaine en seconde générale et technologique avec option d’enseignement d’exploration de “création et culture design”. Sinon, le “plan B” serait de préparer. Un bac L avec option d’arts plastiques et de n’attaquer les etudes d’arts appliqués que dans le supérieur .

    Pour en savoir plus, dans la collection L’Etudiant :
    – Que faire avec un bac technologique (tout sur le bac STD2A et ses débouchés)
    – Les metiers de la création et du design
    Par l’Internet : http://boutique.letudiant.fr

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

  80. louisle 07 Feb 2016 à 11:37

    Je suis en dernière année d’une grande école de commerce habilitée à délivrer le grade de master et reconnue par l’Etat.

    mon but immédiat : préparer en université (à Bordeaux) un doctorat en sciences de gestion.

    Est-ce que mon diplôme va m’autoriser à m’inscrire en première année de doctorat ?

  81. B. Magliulole 07 Feb 2016 à 19:19

    Réponse à Louis

    Le fait que votre diplôme de grande école de commerce s’accompagne du grade de master vous donne droit à une inscription en troisieme cycle doctorat, mais la difficulté va être de trouver une école doctorale qui acceptera de vous intégrer en son sein.

    Avez-vous noue des liens avec des universitaires qui pourraient être votre ou vos “patrons de thèse” ? En avez-vous parlé avec ceux de vos professeurs d’école de commerce qui sont docteurs et pourraient vous parrainer ? Mais surtout,n’avez-vous un sujet de recherche sur la base duquel vous pourriez rechercher le bon laboratoire de recherche ?

    N’hésitez pas à me poser une autre question

    Bonne continuation

    Bruno Magliulo

Trackback URI | RSS : Commentaires

Laisser une réponse